Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le dispositif d'accueil des personnes sans abri renforcé dans le Gard à partir du 1er novembre

lundi 29 octobre 2018 à 15:44 - Mis à jour le mardi 30 octobre 2018 à 15:26 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

À partir du 1er novembre, le dispositif d'accueil pour les personnes sans abri et les personnes vulnérables est renforcé dans le Gard, où 296 places sont disponibles. C'est 60 de plus par rapport à 2017.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp -

Gard, France

Période hivernale oblige, le dispositif d'accueil des personnes sans abri est renforcé du 1er novembre au 31 mars 2019. 296 places sont disponibles à l'année. 190 à Nîmes, 57 à Alès, 13 au Vigan, 36 dans le Gard Rhodanien. Ce dispositif d'hébergement d'urgence est en augmentation de 60 places par rapport à 2017. Quelque 70 places supplémentaires pourront être proposées pour couvrir cette période hivernale ainsi que des nuitées d'hôtel.

Le SAMU social, géré par la Croix-Roug,e va également renforcer les "maraudes" à partir du 1er novembre, en particulier le soir et la nuit pour repérer les personnes en difficulté, les orienter vers un hébergement ou leur fournir, si elles n'acceptent pas d'être hébergées, des boissons chaudes, des denrées alimentaires et des couvertures.

Les interventions du SAMU social élargies 

Le SAMU social de Nîmes va également élargir ses interventions aux communes de l'agglomération nîmoise et au secteur de la Petite Camargue. Le SAMU social d'Alès assure trois "maraudes" au lieu d'une à l'année. 

À Nîmes, l'association SOS-Solidarités propose des repas chauds le soir et un accueil de nuit de 20 places. 

Pour répondre à la situation des personnes les plus vulnérables, le 115 renforce son intervention de mise à l'abri pour qu'aucune famille avec enfants et femme isolée ne reste à la rue et pour qu'une solution d'hébergement soit proposée à toute personne en demande.