Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Frontières : le "entschuldigung" du ministre-président de Sarre pour la dureté des contrôles

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Tobias Hans était à Metz ce vendredi 26 juin pour une rencontre avec le président du conseil départemental de Moselle sur les projets transfrontaliers. L'occasion pour le ministre-président de Sarre de "s'excuser officiellement" pour la dureté des contrôles aux frontières pendant le confinement.

Tobias Hans, le ministre-président de Sarre (au milieu), au côté de Patrick Weiten, président du département de la Moselle.
Tobias Hans, le ministre-président de Sarre (au milieu), au côté de Patrick Weiten, président du département de la Moselle. © Radio France - M. B.

"Plus jamais ça" : il y a deux semaines, pour la réouverture des frontières entre France et Allemagne, les élus français et allemands s'étaient réunis à Grosbliederstroff sur le pont de l'amitié pour dire que plus jamais, il ne faudra fermer la frontière comme elle l'a été pendant le confinement entre la Moselle et la Sarre, avec des contrôles particulièrement durs de la part de la police allemande qui ont beaucoup choqué en Moselle. 

Un mot pour les frontaliers mosellans

Le ministre-président de la Sarre Tobias Hans était à Metz ce vendredi pour évoquer la coopération entre Sarre et Moselle avec le président du département Patrick Weiten. En marge de la rencontre, Tobias Hans a tenu a dire un mot en direction des frontaliers mosellans : J'ai bien constaté que ça a été très désagréable pour certains de rencontrer des officiers à la douane qui ne connaissaient pas du tout la situation de ce territoire, qui ne comprenaient pas qu'ici en temps normal on ne connaît pas de frontière. 

Si des personnes ont été insultées, je le déplore profondément

"Si des personnes ont été insultées, je le déplore profondément et je m'en excuse officiellement pour les insultes qui ont eu lieu, ce qui ne doit absolument pas se faire, et j'espère qu'à l'avenir ça ne se reproduira plus", assure Tobias Hans. 

Des "contrôles conjoints" entre les deux pays ?

Et le ministre-président de Sarre d'assurer que les élus travaillent à apprendre de cette crise sanitaire, notamment en vue d'une éventuelle deuxième vague : "Avec Jean Rottner et Patrick Weiten, nous avons écrit aux ministres de l'intérieur Christophe Castaner et Horst Seehofer pour remonter les problèmes. Si la situation devait se répéter, on essaiera de faire en sorte qu'il y ait des contrôles conjoints avec des officiers des deux pays, je pense qu'on est bien équipés pour que ces choses ne se reproduisent pas".

Tobias Hans a tenu à souligner que la Sarre a été le Land allemand qui a "ouvert le plus de postes frontière" avec la France, et qui a tenu à assurer l'accès libre des patients français vers les hôpitaux allemands. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu