Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le festival Mimos fait son avant-première à la prison de Périgueux

-
Par , France Bleu Périgord

Une quinzaine de détenus ont assisté lundi après-midi à une représentation de hip-hop de la compagnie Bakhus dans la cour de la prison de Périgueux. Un partenariat qui dure depuis plus de dix ans entre la prison et le festival Mimos.

Les cinq danseurs de la compagnie Bakhus ont performé pendant 30 minutes dans la cour de la prison de Périgueux
Les cinq danseurs de la compagnie Bakhus ont performé pendant 30 minutes dans la cour de la prison de Périgueux © Radio France - Laurence Méride

Périgueux, France

Les pas des danseurs résonnent dans la cour de la prison de Périgueux. Et la quinzaine de détenus venue assister au spectacle, scrute attentivement la chorégraphie des artistes de la compagnie Bakhus

Ça nous ouvre les portes sur ce qui se passe à l'extérieur et c'est toujours agréable de voir de nouvelles têtes ! - Mike, un détenu 

Depuis 2008, le service pénitentiaire d'insertion et de probation de Dordogne organise, en partenariat avec l'Odyssée, la production de spectacles dans les établissements pénitentiaires du département dans le cadre du Festival international de mime et geste de Périgueux, Mimos.  

Des détenus souriants 

Khaled, tout sourire, applaudit la performance des artistes : "C'était magnifique, j'ai kiffé !

Devant les enchaînements des danseurs, Khaled a même fait quelques pas. Mais pour le détenu, un spectacle de hip hop en prison, ça ne reste que de l'illusion : "Si ma famille vient me voir ici, même si on me donne tout ce qu'il faut, la prison ça reste la prison."

Cela fait huit mois que Mike est enfermé, alors contrairement à son co-détenu, il relativise : "Ça nous fait un petit rafraîchissement, ça nous ouvre les portes sur ce qui se passe à l'extérieur et c'est toujours agréable de voir de nouvelles têtes." 

Le prochain spectacle à la maison d'arrêt de Périgueux est prévu au mois de décembre. 

Choix de la station

France Bleu