Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le fils d'une victime de l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice ouvre une salle de fitness dans le quartier de l'Ariane

samedi 14 juillet 2018 à 6:39 Par Marion Chantreau, France Bleu Azur

Ali Charrihi a perdu sa mère le 14 juillet 2016 à Nice sur la Promenade des Anglais. Avec l'association qu'il a monté avec sa sœur "Ma mère Patrie", il a ouvert une salle de musculation dans le quartier de l'Ariane, au nord de Nice, où les jeunes sont nombreux à se retrouver.

Ali Charrihi a monté l'association "Ma mère Patrie" et ouvert une salle de fitness dans le quartier de l'Ariane au nord de Nice
Ali Charrihi a monté l'association "Ma mère Patrie" et ouvert une salle de fitness dans le quartier de l'Ariane au nord de Nice © Radio France - Marion Chantreau

Nice, France

Monter cette association et ouvrir cette salle de sport, pour Ali Charrihi c'est une façon de se reconstruire.  Ce niçois, ancien agent de sécurité, était présent sur la Promenade des Anglais le soir de l'attaque au camion, avec sa femme et ses enfants, et il a vu sa mère mourir. 

Cet ancien agent de sécurité vit depuis 11 ans dans le quartier de l'Ariane, au nord de Nice et avait envie de construire quelque-chose : Après deux ans de convalescence, Ali Charrihi dit "avoir trouvé sa force dans le monde associatif," avec sa sœur qui a écrit un livre "Ma mère patrie", un hommage à leur mère décédée, ils ont créé une association du même nom, et Ali a ouvert cette salle de fitness  mixte"Arianefit musculation". 

Reportage dans le quartier de l'Ariane à Nice

La salle de musculation mixte accueille tous ceux qui le souhaitent  - Radio France
La salle de musculation mixte accueille tous ceux qui le souhaitent © Radio France - Marion Chantreau

"Il faut changer les mentalités"

A l'Ariane, un quartier populaire, où a vécu l'un des principaux recruteurs de la mouvance djihadiste, Omar Diaby, c'est d'autant plus important pour ce fils qui a perdu sa mère de proposer un lieu où l'on se rassemble. "L'Ariane c'est encore présenté comme le ghetto, mais ici j'ai trouvé beaucoup de soutien, de compassion après la mort de ma mère."

On essaie de donner aux jeunes des valeurs humaines et républicaines, il faut qu'on soit plus unis tous - Ali Charrihi

La salle de musculation compte quelques machines - Radio France
La salle de musculation compte quelques machines © Radio France - Marion Chantreau

Dans les années 1990, il y avait à l'Ariane un centre loisir jeunesse de la Police Nationale, il a depuis fermé. Aujourd'hui, la salle de fitness compte une dizaine de machines, c'est la seule du quartier. 

Ben, un habitant du quartier âgé de 53 ans est conquis : "_Je vis à l'Ariane depuis l'âge de neuf ans, on a toujours eu du mal à pousser les jeunes à faire du sport, par manque d'aides entre-autres. J'ai beaucoup de respect pour Ali et si l'on arrive à éviter que ces jeunes sombrent dans la délinquance, ce sera gagn_é". 

L'association "Ma mère patrie" aimerait plus de moyens pour embaucher un professeur de fitness, acheter des vélos, elle prévoit de monter des partenariats pour mener d'autres actions culturelles, environnementales et éducatives.

Avec plus de moyens, l'association aimerait recruter un professeur de fitness, acheter des vélos.  - Radio France
Avec plus de moyens, l'association aimerait recruter un professeur de fitness, acheter des vélos. © Radio France - Marion Chantreau