Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Foie gras interdit en Californie : les producteurs français ne seront pas impactés

lundi 7 janvier 2019 à 18:38 - Mis à jour le mardi 8 janvier 2019 à 11:04 Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Gascogne, France Bleu Périgord et France Bleu Béarn

Le foie gras est désormais interdit à la vente dans l'Etat le peuplé des Etats-Unis. La Cour suprême américaine a validé cette interdiction ce lundi. L'interprofession du foie gras en France assure cependant qu'il n'y aura aucun impact sur les producteurs français.

La vente de foie gras interdite en Californie - Image d'illustration
La vente de foie gras interdite en Californie - Image d'illustration © Maxppp - Alexandre MARCHI

France

Comme aucun établissement français n'était agréé pour vendre du foie gras en Californie, cette interdiction décidée ce lundi par la Cour suprême américaine n'aura aucune conséquence pour les producteurs français, selon le Cifog (interprofession du foie gras en France), joint par France Bleu Gascogne. Les restaurants californiens s'approvisionnaient en foie gras principalement auprès de producteurs des Etats-Unis ou du Canada. 

Le Cifog dit néanmoins "regretter cette décision, contraire à la liberté de commerce". Dans un communiqué diffusé ce mardi, Michel Fruchet, le président de l'interprofession réagit : "Il est inacceptable qu'une telle décision, prise sous l'influence du lobbying de quelques activistes orchestrant une désinformation régulière de notre production pour prôner le végétarisme par dogmatisme, puisse mettre en danger l'image d'un mets emblématique de l'art de vivre à la française qui a d'ailleurs été officiellement reconnu « patrimoine culturel et gastronomique protégé en France » par les parlementaires français en 2006."

Une interdiction au terme d'une longue bataille judiciaire

Les restaurants de Los Angeles, de San Francisco ou de toutes les autres villes de Californie risquent désormais 1000 dollars d'amende (équivalent de 870 euros) s'ils servent du foie gras à leur table. La Cour suprême des Etats-Unis a définitivement validé ce lundi une loi de 2004 instituant l'interdiction du foie gras en Californie. 

Cette loi, adoptée en 2004 par la Californie au nom de la lutte contre la cruauté faite aux animaux, était entrée en vigueur en 2012, mais avait été suspendue par la justice en 2015, avant d'être validée en appel en 2017.  Des producteurs de foie gras du Canada et de New York, ainsi qu'un restaurateur californien, avaient alors saisi la Cour suprême en défense de cet aliment "peut-être le plus dénigré (et mal compris) au monde". Ils plaidaient qu'un Etat ne pouvait pas interdire un produit autorisé au niveau fédéral.  Ils avaient reçu le soutien la France, qui avait estimé que la loi californienne était "une agression sur la tradition française" où ce met est inscrit au patrimoine gastronomique et culturel.  Preuve que le dossier était sensible: la Cour suprême avait demandé en juin l'avis du gouvernement. Celui-ci avait jugé que l'interdiction pouvait rester en vigueur, car elle portait sur une méthode de production et non sur un ingrédient.  

Ce lundi, la Cour suprême américaine, plus haute juridiction du pays, a finalement rejeté le recours. La loi, qui ne pouvait s'appliquer tant que la procédure n'était pas terminée, entre désormais en vigueur.  Elle interdit la vente, en Californie, des produits "issus du gavage d'une volaille dans le but d'agrandir son foie". "Cette victoire pour les animaux fait suite à des efforts importants des militants des droits des animaux pour s'opposer à l'industrie archaïque du foie gras", a réagi l'association Peta, en dénonçant dans un communiqué "un processus de production cruel".