Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le football amateur à l'épreuve du couvre-feu dans la Marne

-
Par , , France Bleu Champagne-Ardenne

Avec la mise en place du couvre-feu dans la Marne et les Ardennes, une partie des entraînements est menacée. Et c'est la pratique notamment des licenciés adultes qui est remise en cause, et les compétitions. Illustration du casse-tête avec des clubs de football amateur marnais.

Un terrain de football dans une commune rurale.
Un terrain de football dans une commune rurale. © Radio France - Aurélien Accart

Si les compétitions sportives qui se déroulent en journée au niveau de la région devraient pouvoir se poursuivre, les entraînements notamment adultes semblent en partie compromis avec la mise en place du couvre-feu dans la Marne et les Ardennes. Jusqu'à présent les clubs amateurs appliquaient déjà des mesures sanitaires -vestiaires fermés, port du masque, distanciation sociale- et des référents Covid ont également été mis en place. Désormais, il faudra trouver de nouveaux créneaux pour les entraînements, qui se déroulent souvent en soirée. 

Toutes les solutions sont sur la table, y compris par exemple de faire des entraînements le matin très tôt -- René Molle, Reims Sainte-Anne

"On a déjà des licenciés adultes qui sont à 15, 20 kilomètres de notre lieu d'entraînement à Fagnières, ce sont des personnes qui quittent le travail souvent à 18 h 30 et nos séances d'entraînements qui terminaient à 21 h - 21 h 30 on ne pourra plus le faire ! Il va falloir qu'on s'organise", explique Benoît Cochain, président de l'Etoile sportive de Fagnières qui compte 270 licenciés. Dans ce club marnais, une centaine de personnes seront directement impactées par les mesures gouvernementales. 

Même réorganisation nécessaire du côté de Reims Sainte-Anne, le plus gros club de foot de Champagne-Ardenne (600 licenciés) et un des plus gros du Grand-Est. "Toutes les solutions sont sur la table, y compris par exemple de faire des entraînements le matin très tôt à 7 h", souligne René Molle, l'entraîneur d'honneur du club de foot de Reims Sainte Anne. Car impossible de disputer des compétitions sans entraînements. "On risquerait sinon des blessures, et on peut pas se permettre ça", ajoute René Molle. 

Une interruption des compétitions dans les prochaines semaines ? 

Preuve des difficultés pour le football amateur, 50 matchs de niveau Ligue ont été reportés ce week-end selon la Ligue de football du Grand Est en raison de cas positifs de Covid-19 dans les différents effectifs. C'est 5 fois qu'il y a 15 jours. Et certains dirigeants sont pessimistes sur la suite de la saison. "On risque d'avoir une interruption des compétitions, je pense prochainement en espérant qu'une trêve hivernale puisse stopper la propagation du virus pour une reprise", explique Benoît Cochain, président de l'Etoile sportive de Fagnières. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess