Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Gard compte 46 nouveaux compatriotes qui ont reçu à Nîmes leur décret de naturalisation

-
Par , France Bleu Gard Lozère

46 ressortissants étrangers ont reçu ce jeudi en préfecture du Gard leur décret de naturalisation. D'origine britannique, sénégalaise, algérienne, péruvienne ou thaïlandaise, ils vivent à Nîmes, Pont-Saint-Esprit ou Roquemaure, y travaillent et y paient leurs impôts. Ils sont devenus français.

"et tout ça, cela fait d'excellents français".
"et tout ça, cela fait d'excellents français". © Radio France - Ludovic Labastrou

Nîmes, France

Quarante-six ressortissants étrangers ont reçu ce jeudi lors d'une cérémonie en préfecture du Gard à Nîmes leur décret de naturalisation. Britannique, sénégalais, algérien, péruvien, thaïlandais, ils vivent à Nîmes, Pont-Saint-Esprit, Roquemaure. En tout plus de 13 nationalités. Ils ou elles vivent en France parfois depuis des années, y travaillent et y paient leurs impôts.

"Et tout cela fait d'excellents Français."

Lorsqu'en guise de clôture de la cérémonie, les nouveaux Français ont entonné la Marseillaise, beaucoup d’émotion sous les ors de la République. "J'ai été baignée dans la culture française toute mon enfance au Maroc", dit Nitale. Elle vit depuis sept ans à Montfaucon : "Je travaille ici, je paie mes impôts, je m'investis dans les associations, j'ai mérité d'être française."

Une assistance diverse, à l'image du pays

Sénégal, Thaïlande, Madagascar, Comores, pays du Maghreb, des nouveaux Français dans toute leur diversité ont été accueillis au sein de la République par le préfet du Gard. Parmi eux, quelques femmes voilées. Un symbole. "Cela n'est pas interdit de porter un voile dès lors qu'on n'est pas dans une conviction religieuse qui exclut, explique Didier Lauga. Je sais que nous sommes dans un pays qui se fracture de toutes parts, mais ce qui nous réunit doit être plus fort que ce qui nous sépare".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu