Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le gardien israélien de la JS Cherbourg "très préoccupé" par la situation au Proche-Orient

-
Par , France Bleu Cotentin

Depuis lundi, le Poche-Orient est une nouvelle fois en proie à des affrontements. Les combats ont fait plus de 130 morts. "Je me réveille la nuit pour voir si j'ai des messages de mes proches", confie Dan Tepper, le gardien israélien de la JS Cherbourg Manche handball, originaire de Tel-Aviv.

Dan Tepper, le gardien de la JS Cherbourg Manche handball, avoue vivre des "nuits compliquées" depuis le début des affrontements au Proche-Orient
Dan Tepper, le gardien de la JS Cherbourg Manche handball, avoue vivre des "nuits compliquées" depuis le début des affrontements au Proche-Orient © Maxppp - NICOLAS GOISQUE

Dan, comment vivez-vous cette situation, à des milliers de kilomètres de chez vous ? 

C'est très dur à vivre. Ce qui se passe en ce moment au Proche-Orient, c'est la guerre. Tous les gens que je connais en Israël espèrent la fin de ces combats. On a beaucoup de problèmes dans le sud du pays : 2.000 roquettes tirées depuis la bande de Gaza ces trois derniers jours. C'est totalement incroyable. Je suis vraiment perturbé par tout ça. J'espère que tout va se régler très vite. Mais, je le dis : on veut tous la paix. Je viens de passer deux-trois mauvaises nuits. ça m'empêche de dormir. La situation là-bas me préoccupe. Je me réveille la nuit pour regarder les dernières infos, si j'ai des messages de mes proches, s'ils ont du aller se protéger dans des abris. J'essaye vraiment de rester concentré sur mon travail, mais c'est la première fois que je vis ça à des milliers de kilomètres de mon pays. Mais le handball est mon travail, et je me dois de rester focalisé sur mon travail. Point barre. 

Arrivez-vous justement à vous concentrer sur le handball ? 

Oui, enfin j'essaye de faire de mon mieux. J'espère que tout sera fini avant le match de playoff mercredi contre Massy. Les jours qui viennent, je serai concentré à 100% sur ce match. C'est le moment le plus important de la saison. 

Vous avez 27 ans. Est-ce que vous pensez qu'un jour, vous verrez la paix au Proche-Orient ? 

(Soupir) J'espère vraiment. Si je n'avais qu'un souhait à réaliser, ce serait la paix bien sûr, et dans le monde entier. Avec l'Iran, avec la Palestine. Je connais plein de gens en Palestine : mon père a une entreprise et il a des salariés palestiniens. Je connais des Palestiniens depuis que je suis tout petit. Je n'ai jamais eu de problèmes. En France, je joue face à des handballeurs iraniens, et tout se passe bien. Après, si je vois la paix ? Je ne vais pas être très optimiste, car en face, il y a des groupes terroristes qui envoie des roquettes. Mon souhait le plus cher, c'est que les armes se taisent. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess