Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le gaspillage alimentaire désormais interdit aux grandes surfaces

-
Par France Bleu Lorraine Nord

Jeter ses invendus, ou, pire encore, les enduire de Javel pour les rendre impropres à la consommation, c'est désormais interdit : les députés ont adopté jeudi soir à l'unanimité un ensemble de mesures destinées à mettre fin au gaspillage des produits alimentaires par les grandes surfaces. Celles-ci affirment que "la loi se trompe de cible"

Des accords devront être signés avec des associations caritatives pour écouler les invendus
Des accords devront être signés avec des associations caritatives pour écouler les invendus © Maxppp

C'est assez rare pour être souligné : les mesures qui ont été adoptées jeudi soir à l'Assemblée nationale étaient des amendements à la loi sur la transition énergétiques... co-signés par des députés de la majorité et de l'opposition . L'hémicycle du Palais Bourbon a adopté à l'unanimité de nouvelles mesures destinées à mettre fin au gaspillage alimentaire dans les grandes surfaces.

Des conventions avec les associations caritatives

Les supermarchés et hypermarchés devront désormais s'engager à faire de leur mieux pour éviter le gaspillage. Fines, donc, les techniques consistant à rendre les invendus impropres à la consommation. "Voir de l'eau de Javel déversée sur les poubelles des grandes surfaces avec des aliments consommables, ça scandalise " , explique Guillaume Garot, ancien ministre délégué à l'Agroalimentaire et co-signataire de la proposition.

A l'inverse, les commerces de plus de 400 mètres carrés auront l'obligation de signer des conventions avec des associations caritatives, pour faciliter les dons alimentaires. Outre les dons caritatifs, d'autres voies sont envisageables pour limiter le gaspillage, comme par exemple les dons à l'alimentation animale, le compost ou la valorisation énergétique.

"La loi se trompe de cible"

L'adoption de ces mesures ne réjouit pas les grandes surfaces : "La loi se trompe à la fois de cible et de sujet, en visant la grande distribution qui ne représente que 5% du gaspillage alimentaire ", dénonce Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution. Il affirme que "nous allons réunir en urgence les associations avec lesquelles nous travaillons pour examiner ensemble les conséquences de ces dispositions ".

A l'inverse, l'élu (DVD) de Courbevoie Arash Derambarsh, à l'origine d'une pétition qui a recueilli 200.000 signatures contre "le gâchis alimentaire ", s'est félicité de "l'aboutissement d'un travail de terrain ". En moyenne, chaque Français jette 20 à 30kg de nourriture chaque année : cela représente jusqu'à 20 milliards d'euros par an. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess