Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le gouvernement va débloquer 15 millions d'euros pour aider les colonies de vacances

-
Par , France Bleu

Ce "fonds exceptionnel" vise à éviter que des "cessations de paiement" se multiplient dans les semaines à venir. Concrètement, les associations organisatrices de colonies de vacances doivent adresser leur demande d'ici mi-décembre.

Les associations pourront obtenir une aide de 5.000 euros par établissement de vacances géré.
Les associations pourront obtenir une aide de 5.000 euros par établissement de vacances géré. © Maxppp - Thierry GACHON

Le gouvernement va débloquer 15 millions d'euros pour aider les associations organisatrices de colonies de vacances et autres classes vertes, qui "subissent de plein fouet la crise sanitaire", a annoncé samedi la secrétaire d'Etat chargée de la Jeunesse, Sarah El Haïry. 

Eviter les cessations de paiement 

Ce "fonds exceptionnel" vise à éviter que des "cessations de paiement" se multiplient dans les semaines à venir dans ce secteur, a expliqué la secrétaire d'Etat aux journaux régionaux du groupe Ebra. Concrètement, les associations organisatrices doivent adresser leur demande d'ici mi-décembre à une adresse mail unique, fondsdesoutien@education.gouv.fr pour un versement avant fin janvier 2021. 

Jusqu'à 5.000 euros par établissement de vacances géré

Les associations pourront obtenir une aide de 5.000 euros par établissement de vacances géré (plafonnée à 20.000 euros par association), et de 1.500 euros si elles co-organisent des séjours sans gérer directement un centre de vacances.  

Malgré la crise, la relative accalmie de l'été sur le plan sanitaire a pu permettre aux organisateurs de "colos" de vivre une saison estivale correcte.  Mais "c'est finalement à partir de maintenant qu'elles vont faire face" à de vraies difficultés, relève le gouvernement, évoquant d'une part la potentielle annulation de la plupart des classes de découverte en 2020/2021, et d'autre part l'obligation, pour les associations, de rembourser prochainement aux familles les avoirs liés aux séjours annulés en 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess