Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le gouvernement lance une concertation sur le travail de nuit dans les supermarchés

-
Par , France Bleu

Devant le tollé des syndicats, le gouvernement temporise sur le travail de nuit dans les commerces alimentaires. Il annonce une concertation de six mois sur cette mesure contestée qui devait être présentée ce mercredi en Conseil des ministres.

Le gouvernement a décidé de temporiser sur le sujet explosif du travail de nuit dans les commerces alimentaires, en annonçant une concertation.
Le gouvernement a décidé de temporiser sur le sujet explosif du travail de nuit dans les commerces alimentaires, en annonçant une concertation. © Maxppp - Sebastien JARRY

C'est un sujet explosif : le travail de nuit dans les supermarchés et supérettes. La mesure devait être présentée ce mercredi en Conseil des ministres mais devant la levée de boucliers des syndicats, le gouvernement se donne du temps. Patrons et syndicats ont six mois pour trouver un accord. 

Des heures de nuit sans compensations financières : la consultation est lancée

Cet article avait soulevé dans sa première rédaction un tollé des syndicats. Il proposait de permettre aux supermarchés et autres supérettes d'ouvrir de 21h à minuit en bénéficiant de dérogations aux règles du travail.  

Dans le code du travail, le travail de nuit commence à 21h se termine à 7h du matin et doit avoir un caractère exceptionnel. L'idée du gouvernement c'est de repousser ce seuil à minuit. Entre 21h et minuit donc, les salariés seraient payés normalement comme en journée. 

Le travail de nuit mauvais pour la santé 

"Le travail de nuit, nuit!", s'exclame la CFTC, qui rappelle "les risques accrus" pour la santé. "Outre les perturbations biologiques, travailler le soir c'est souvent sacrifier la vie familiale et le lien social", souligne le syndicat.  

Selon  les médecins, le travail de nuit met les salariés concernés en dette de sommeil avec des conséquences connues : l'obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, les dépressions

Sylvie Vachoux, secrétaire fédérale de la CGT-Commerce, rappelle que la grande distribution emploie beaucoup de femmes et de temps partiels. "Les mamans qui ont des enfants en bas âge, comment feront-elles?", interroge-t-elle. "C'est quoi une société où on doit faire garder ses enfants jusqu'à minuit pour travailler, tout ça pour vendre une boîte de petits pois ?"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu