Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Le gouvernement n'est pas allé assez loin sur la sécurité sociale" Jean-Carles Grelier, député LR de la Sarthe

jeudi 2 novembre 2017 à 11:35 Par Christelle Caillot, France Bleu Maine

Jean-Carles Grelier, député LR de la Sarthe dénonce la frilosité du gouvernement sur les personnes âgées dans le projet de loi de finances de la sécurité sociale.

Jean-Carles Grelier, député LR de la Sarthe sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale
Jean-Carles Grelier, député LR de la Sarthe sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale © Radio France - NCY/maxppp / Christelle Caillot

Le Mans, France

Jean-Carles Grelier, député LR de la Sarthe était le porte-parole pour le groupe Les Républicains sur le projet de loi de finances de la sécurité sociale. Pour lui, le gouvernement n'est pas allé assez loin, notamment sur la prise en charge des personnes dépendantes.

Il fallait aller plus loin

"C'était le premier budget du mandat du président de la République et c'était l'occasion d'ouvrir quelques grands chantiers" nous dit Jean-Carles Grelier, député LR de la Sarthe, "des chantiers qui auraient pu conduire à une réflexion tout au long du mandat et ce budget est une série d'occasions manquées. Par exemple, sur la question du grand âge et de la dépendance, c'est un dossier qui pose de véritables questions. On sait que les départements sont arrivés au maximum de ce qu'ils peuvent faire en terme de prise en charge. On sait aussi que les familles ne peuvent pas assumer la charge des parents. Donc on a aujourd'hui, cette difficulté et personne ne s'en saisit. Tout le monde voit que l'on va dans le mur et comme d'habitude, personne n'est capable d'anticiper. Je regrette que la ministre n'ouvre pas ce chantier".

Un livre blanc sur la santé

"Je vais recevoir très prochainement le président de l'ordre national des médecins, le président de l'ordre national des infirmiers infirmières et puis un certain nombre de professionnels du secteur de la santé" poursuit Jean-Carles Grelier, député LR de la Sarthe. "L'idée, c'est de faire des propositions, et d'essayer de soumettre à la ministre de la santé et à l'assemblée nationale, des mesures qui pourraient amener des solutions durables et globales à cette politique de la santé. Je déclinerai dans un deuxième temps un autre livre blanc sur la famille parce qu'elle est totalement absente de ce projet de loi et c'est très regrettable. Enfin, je travaille aussi sur la prise en charge du handicap, du grand âge et de la dépendance".