Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Paris 2024

Le gouvernement veut instaurer trente minutes d'activité physique par jour à l'école

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La ministre des Sports était en déplacement dans une école de Créteil (Val-de-Marne) ce lundi 3 février à l'occasion de la Semaine olympique et paralympique. Elle a annoncé l'expérimentation d'une nouvelle mesure : instaurer 30 minutes d'activité physique par jour à l'école.

Lancement de la Semaine olympique et paralympique à l'école des Guiblets à Créteil (Val-de-Marne)
Lancement de la Semaine olympique et paralympique à l'école des Guiblets à Créteil (Val-de-Marne) © Radio France - Hajera Mohammad

Trente minutes d'activité physique par jour pour tous les écoliers de France. Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, a annoncé ce lundi, le lancement de cette expérimentation, lors d'un déplacement dans une école de Créteil (Val-de-Marne), avec Tony Estanguet, le président de Paris 2024, à l'occasion de la Semaine olympique et paralympique.

Une "pause active" en classe ou dans la cour de récré

À l'école des Guiblets, les enfants pratiquent déjà une "pause active". Dans la classe de Julie, enseignante, c'est entre 5 et 10 minutes par jour."On fait des exercices, des étirements à l'intérieur de la classe", explique Naëlle, élève de CM2. Elle nous précise que parfois la pause se fait aussi à l'extérieur. Sans oublier le moment de la récréation où là aussi, les jeunes sont invités à se dépenser, tout en s'amusant.  Sérine, par exemple, fait le tour de la cour avec son amie en courant._"Après, on sent nos muscles détendus, on se sent bien et plus concentrés"_, explique la fillette.

Des élèves qui bougent, des élèves plus concentrés

Pour le médecin Michel Cymes, qui était présent ce lundi matin, rien de surprenant. "C'est mécanique :  lorsqu'on fait une activité physique, on augmente l'arrivée de sang dans le cerveau qui se nourrit de sang justement pour apprendre". Pour le docteur, il est urgent d'agir et de faire bouger les jeunes français. "Si on ne leur donne pas la culture du bouger, du mouvement, ça va donner des adultes sédentaires et la sédentarité est une cause de mortalité considérable".

"En 6ème, la moité des enfants ne sait pas faire de roulade avant ou arrière" - Michel Cymes, médecin

Lancement de la Semaine olympique et paralympique à l'école des Guiblets de Créteil (Val-de-Marne) - Radio France
Lancement de la Semaine olympique et paralympique à l'école des Guiblets de Créteil (Val-de-Marne) © Radio France - Hajera Mohammad

Des activités sur la base du volontariat

Tony Estanguet estime que cette école des Guiblets est un bon exemple à suivre : "On a envie de proposer des choses très simples qui existent en classe, dans la cour de récréation pour que les enfants prennent plaisir à se bouger d'avantage". Les "pauses actives", de 30 minutes par jour, seront encadrées et instaurées par les enseignants, sur la base du volontariat

Lancement de la Semaine olympique et paralympique à l'école des Guiblets de Créteil (Val-de-Marne)

Les élèves de l'école ont également pu se dépenser ce lundi en apprenant la chorégraphie spécialement imaginée par Fauve Hautot pour cette Semaine olympique et paralympique. La danseuse de l'émission Dans avec les Stars, leur a rendu une visite surprise pour leur dévoiler les pas qui devraient leur permettre de bouger, même à la maison, tout en s'amusant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu