Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le grand débat, c'est parti en Seine-Maritime

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Ce jeudi soir avait lieu la première réunion du grand débat national en Seine Maritime. Le mouvement Eveil Citoyen et le Club Hessel étaient à l’initiative de cet événement à Rouen. Les participants sont venus nombreux.

Abdelkrim Marchani est fondateur d'Eveil Citoyen. Il animait également un débat.
Abdelkrim Marchani est fondateur d'Eveil Citoyen. Il animait également un débat. © Radio France - Flavien Groyer

Rouen, France

Le mouvement Eveil Citoyen et le groupe de réflexion politique Club Hessel ont organisé la toute première réunion du grand débat national en Seine-Maritime. Elle avait lieu à Rouen et la participation a explosé. Plus de 80 personnes étaient présentes. 

Tous les thèmes ont été évoqués

Avant de commencer les débats, Safa Lahbib, présidente du club Hessel et Abdelkrim Marchani, porte-parole d'Eveil Citoyen rappellent les règles de ces discussions : "pas d'injures racistes, homophobes". C'est la condition pour que le débat se fasse dans un climat apaisé et respectueux. 

Dix tables ont été installées dans la salle de la Maison de la Jeunesse et de la Citoyenneté, bien plus que prévu. Les organisateurs appellent ça un "Work Café" : des groupes débattent en petit comité sur un sujet avant une mise en commun.  Les quatre grand thèmes annoncés par le gouvernement pour ce débat ont été évoqués : fiscalité, transition écologique, citoyenneté et Etat. Mais Eveil Citoyen et le Club Hessel se sont permis de rajouter des tables sans thème précis : "ce sont des tables où l'on peut parler de tout" expliquent les organisateurs. 

Dix tables et plus de 80 participants "une réussite" pour les organisateurs - Radio France
Dix tables et plus de 80 participants "une réussite" pour les organisateurs © Radio France - Flavien Groyer

Le coup d'envoi est donné. Sur chaque table, les participants parlent, discutent, proposent. L'animateur distribue la parole pour éviter un brouhaha déjà bien présent. Au bout de vingt minutes, les groupes tournent et débattent sur un autre sujet. 

Tous les profils ont participé à ce premier débat. Elise, 9 ans, est venue avec son père pour parler écologie "C'est un sujet qui me tient à cœur". Rémi, gilet jaune retraité est venu malgré une méfiance de certains de ces collègues pour ce grand débat national : "C'est le respect de la continuité du 17 novembre, je pense qu'il faut venir débattre". Pour Paul 20 ans, "c'est un devoir de venir ici". "La politique c'est important mais c'est mis de côté pas trop de personnes de mon âge" continue le jeune homme.

Ils étaient deux "gilets jaunes" lors de ce débat à Rouen - Radio France
Ils étaient deux "gilets jaunes" lors de ce débat à Rouen © Radio France - Flavien Groyer

Les propositions se multiplient. Sur les feuilles ont peut lire : "Taxer les GAFA" ; "Remettre l'humain dans les services publics" ; "Revoir à la tarification à l'acte" ; "Comptabilisation du vote blanc" ; "Proportionnelle totale".

Les listes de propositions s'étoffent de minutes en minutes - Radio France
Les listes de propositions s'étoffent de minutes en minutes © Radio France - Flavien Groyer

Parfois les esprits s'échauffent notamment sur la table "transition écologique": "Vous dites n'importe quoi monsieur!" ; "Je ne dis pas n'importe quoi !"

"Une belle réussite"

Les participants sont satisfaits de ce premier débat."On a pu débattre même avec ceux qui ne sont pas d'accord avec nous" s'amuse Annick. _"__C'est réconfortant et intéressant, je remarque qu'on est tous plus ou moins sur la même longueur d'ondes"continue Valérie, enseignante. Une animatrice est également ravie : "Les gens sont respectueux les uns des autres et les propositions sont nombreuses"_

Pour Abdelkrim Marchani, c'est une belle réussite : "On ne s'attendait pas à une telle participation". Ce grand débat est aussi une chance selon lui : "Avec Eveil Citoyen, on a toujours mis en valeur le dialogue et la parole des citoyens, aujourd’hui on le fait de manière plus importante". Selon lui, ce débat responsabilise les gens. 

Les deux mouvements organisateurs vont d'ors et déjà réfléchir à l’organisation d'un nouveau débat. Les propositions faites ce jeudi soir par tous les participants vont être remontées à l'Etat.

Le premier grand débat en Seine Maritime était à Rouen ce jeudi soir - Le reportage de Flavien Groyer

Notre démarche étant indépendante de celle du gouvernement, vos propositions n'ont pas vocation à être communiquées aux autorités.