Culture – Loisirs

Le grand gagnant de l'émission "Prodiges 2016" est tourangeau

Par François Desplans, France Bleu Touraine et France Bleu vendredi 30 décembre 2016 à 6:00

Marin remporte l'émission "Prodiges"
Marin remporte l'émission "Prodiges" - © Capture d'écran émission "Prodiges" sur France 2

Il s'appelle Marin Chapoutot. A 12 ans et demi, lui et sa clarinette ont subjugué le jury de l'émission Prodiges présidé par Marianne James. Une consécration pour ce collégien tourangeau qui pourrait bien lui ouvrir les portes de son rêve : devenir soliste dans les plus grands orchestres au monde.

Sous ses faux airs d'Harry Potter, Marin Chapoutot a impressionné voire ensorcelé le jury de l'émission Prodiges sur France 2. Ainsi que les millions de téléspectateurs. D'abord, la semaine dernière avec son interprétation du concerto pour clarinette de Mozart. Et ce jeudi soir, il a remporté la grande finale sur un morceau d'Ennio Morricone.

Mais pas de quoi bouleverser Marin et sa grande modestie. "Déjà, avoir été sélectionné pour l'émission, c'était incroyable. Puis accéder à la finale, ça m'a fait super plaisir. Alors devenir Prodiges toute catégorie, j'ai du mal à réaliser."

J'ai jamais eu un enfant qui apprend à une telle vitesse. Et je n'en aurais sans doute pas d'autres" - Sa professeure de clarinette

Mais comment expliquer un tel génie à seulement 12 ans et demi ? Pour sa professeure de clarinette au Conservatoire de Tours, l'entourage familial doit jouer forcément un peu. Marin fait partie d'une famille de musiciens. Sa mère, ses deux frères et sa sœur, tous font de la musique. " Je me souviendrai toujours de sa première note, son premier souffle dans une clarinette. Il n'avait que 7 ans et c'était juste magnifique."

Mais ça n'explique pas tout. " C'est un excellent musicien, un excellent lecteur, il intègre les choses à une vitesse, avec une facilité déconcertante. Maintenant, il n'a que 12 ans, ça reste un enfant. Beaucoup d'épreuves l'attendent. Je ne sais pas s'il va réussir. Mais en tout cas, il a tout pour réussir"

Et ça Marin en est conscient. " Il me reste encore plein d'années d'études et de travail. Donc il faut surtout pas se reposer sur ses lauriers." Prodiges ou pas, il continuera à aller tous les matins dans son collège Paul-Louis Courier de Tours. Il continuera de travailler sur sa clarinette une heure et demi par jour. Sans oublier ses deux autres passions : l'histoire de France et le tennis.

Pour l'aider dans sa future carrière, sa grande victoire dans "Prodiges 2016" lui offre une bourse d'études de 10.000 euros.

A voir aussi ...