Société

Le groupe Pichet se lance dans la construction d'écoquartier : première réalisation à La Teste-de-Buch

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde dimanche 26 avril 2015 à 17:26

Thierry Delorge directeur des opérations commerciales devant une image de synthèse du projet
Thierry Delorge directeur des opérations commerciales devant une image de synthèse du projet © Radio France

Le groupe immobilier girondin va construire 450 logements sur un terrain boisé de 11,5 hectares à La Teste-de-Buch. Le cahier des charges répond à plusieurs critères environnementaux. Respect du cadre naturel, chauffage à géothermie et transports doux pour ce projet qui verra le jour à partir de l'été 2016.

Le groupe Pichet lance la construction du 1er écoquartier du Bassin d'Arcachon. Il s'agit d'un ensemble de 450 logements dont 30% en habitat social sur 11,5 hectares boisés de la commune de La Teste situé sur le terrain de l'ancien hôpital Jean Hameau. Les premières villas et appartements seront livrés à l'été 2016.

Pour le promoteur girondin ce projet baptisé "Les portes du Pyla" est son plus gros chantier pour l'année 2015. Gestion de l'eau, chauffage, protection de la faune et de la flore, liaisons en transports en commun : Pichet s'est engagé à respecter une vingtaine de critères environnementaux pour obtenir ce label d'écoquartier.

"On est sur un site naturel exceptionnel avec une dune et une forêt en proximité d'une zone classé Natura 2000. Ce nouveau quartier sera relié au centre-ville au moyen de transports doux. On va créer ici une vrai vie de quartier avec une place de marché, une maison des habitants et même des jardins partagés." — Thierry Delorge, directeur des opérations commerciales de Pichet

Des bâtiments de deux étages au style arcachonnais et des villas bardés de bois, le tout dans un espace naturel préservé à 60%, cet écoquartier entend se fondre dans l'environnement. Au milieu les habitants trouveront deux piscines, un city-stade, des commerces et une maison de quartier.

Originalité dans ce projet immobilier : le chauffage à géothermie qui alimentera toutes les habitations. Pas besoin de forer pour aller chercher l'eau chaude. Pichet s'est associé avec le groupe pétrolier Vermillon qui possède un puits de pétrole juste à coté du futur écoquartier. L'eau chaude à 80 degrés puisée à 3.000 mètres de profondeur viendra chauffer les appartements.

Côté prix Pichet annonce des appartements T2 à 160.000 euros et des villas quatre pièces à partir de 340.000 euros.