Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Ouen : le gymnase fermé pour cause de deal a rouvert

mercredi 29 mars 2017 à 16:56 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

Intimidés par des dealers, les gardiens du gymnase Joliot Curie de Saint-Ouen avaient fait valoir leur droit de retrait. Trois semaines après la fermeture, l'équipement rouvre ses portes. La mairie a promis une présence policière permanente et des aménagements.

Le gymnase Joliot Curie a rouvert ses portes ce mercredi 29 mars, à Saint-Ouen
Le gymnase Joliot Curie a rouvert ses portes ce mercredi 29 mars, à Saint-Ouen © Radio France - Rémi Brancato

Saint-Ouen, France

La fermeture aura duré trois semaines. "Il y avait un mot comme quoi c'était rouvert" raconte Monique, venue avec deux amis du club de badminton aux nouvelles, ce mercredi matin. "S'ils mettent la police c'est très bien mais cela repousse le problème plus loin" estime Marie-Lou, alors que trois policiers municipaux se garent et viennent patrouiller devant le gymnase Joliot Curie de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, en cette fin de matinée.

En effet, selon le syndicat CGT des agents de la ville, la mairie a promis une présence policière de 11h30 à 22h30, jusqu'à la fermeture du gymnase. "Les agents sont toujours inquiets" estime Fabrice Trouvé, membre du syndicat. "Ils savent bien qu'on ne se débarrasse pas d'un point de deal comme ça, par contre ces mesures vont permettre un travail en toute sécurité dans l'enceinte sportive" explique-t-il.

Les habitants sont ravis de retrouver leur gymnase mais demandent des solutions pérennes face au trafic.

Des aménagements aux abords du gymnase

Les gardiens du gymnase ont donc repris le travail, trois semaines après l'avoir stoppé, se sentant menacés par les dealers. La mairie leur promet aussi des aménagements : un mur rehaussé aux abords du bâtiment ou encore des grilles pour empêcher la fuite des trafiquants en cas de contrôle de police.

Certains habitants estiment qu'il faudrait aussi rendre la zone plus agréable pour les riverains. "Il n'y a pas de bancs, pas de fleurs" explique Julien Caupeil, qui habite le quartier, "s'il y avait quelque chose d'attirant pour les riverains, ils y resteraient plus longtemps, pour au moins cohabiter avec les commerçants de la rue, comme je les appelle!" Il y a 10 jours, avec d'autres habitants, il a organisé un goûter devant le gymnase, alors qu'il était fermé, pour que les riverains se réapproprient les lieux. Sollicité, le maire de Saint-Ouen n'a pas donné suite à nos demandes d'interview.

"On manque d'informations sur les conditions de cette réouverture" estime Julien Caupeil, un riverain