Société

Le handisport se développe en Vaucluse

Par Anne Domece, France Bleu Vaucluse vendredi 27 janvier 2017 à 10:10

De plus en plus de clubs vauclusiens ouvrent des sections handisport
De plus en plus de clubs vauclusiens ouvrent des sections handisport © Maxppp - .

Les clubs vauclusiens qui accueillent ou veulent accueillir une section handisport peuvent compter sur le soutien du comité départemental. Le pôle sociétal vient par exemple de réunir les financements pour acheter un fauteuil pour le club de tennis du Pontet. Il sera officiellement remis vendredi.

Promouvoir et développer le sport pour les personnes handicapées dans le Vaucluse, c'est le but du comité départemental andisport.

La structure conseille les clubs qui veulent développer une section handisport, elle les aide à mutualiser leurs moyens et à acquérir du matériel.

Le pôle sociétal du comité vient par exemple de réunir les financements nécessaires à l'achat d'un fauteuil réglable pour le club de tennis du Pontet. Ce fauteuil s'adapte aux jeunes comme aux adultes. Il permet à tous ceux qui sont tentés par le tennis-fauteuil de venir soit pour une séance de test, soit pour un entraînement plus suivi.

Pour tous les goûts

De plus en plus de clubs sportifs vauclusiens cherchent à ouvrir des sections handisport. Aujourd'hui, dans notre département, les personnes en situation de handicap peuvent pratiquer du foot-fauteuil, du tennis, du rugby, du handball, du tir sportif, du tir à l'arc, de l'handicycle...

"Il y en a pour tous les goûts, souligne Stéphanie Davau, la présidente du comité handisport de Vaucluse. Après, il y a la réalité du handicap : certaines pratiques sont impossibles pour certaines personnes. Chacun doit trouver son sport."

Stéphanie Davau

Mais quelle que soit la discipline choisie, la pratique sportive est très importante pour les personnes handicapées :

"Au délà de la pratique sportive proprement dite, il y a l'acquisition de l'autonomie et l'estime de soi. C'est très important. Aux Jeux Paralympiques par exemple, on ne regarde pas des personnes handicapées faire du sport mais des sportifs en situation de handicap." Stéphanie Davau

Aujourd'hui, plusieurs clubs vauclusiens proposent des entraînements mixtes avec des valides et des non-valides. Ils jouent ensemble, selon les règles handisport. C'est le cas au club de handball de Mazan. Et c'est enrichissant pour tout le monde.

Eric Clavery et jean-Marie Bressy sont co-équipiers. Le premier est valide, le second est en fauteuil. Ils ont créé au fil des entrainements une complicité sans faille :

"Au début c'est marrant, ce sont les personnes handicapées qui expliquent aux valides comment faire fonctionner le fauteuil pour être performant. On commence comme co-équipiers puis on devient amis." Eric Clavery

Jean-Marie Bressy et Eric Clavery sont co-équipiers sur le terrain et amis dans la vie

Vous êtes tenté par la pratique d'une handi-discipline en Vaucluse ? Vous pouvez vous adresser au comité départemental handisport, basé à la Maison départementale des sports d'Avignon (sur la Rocade).