Société

Le harcèlement à l'école concerne 10% des élèves en France

Par Eric Turpin, France Bleu Nord lundi 7 octobre 2013 à 12:29

Le harcèlement et la violence en milieu scolaire
Le harcèlement et la violence en milieu scolaire © Fotolia.com - © chamillew

Le cas de Jonathan Destin est extrême. Mais il n'est malheureusement pas isolé. Le harcèlement et la violence en milieu scolaire sont une réalité. Neuf enfants sur dix se sentent bien à l'école mais environ un sur dix se dit harcelé, victime de violences physiques et verbales répétées, selon une étude de l'Observatoire international de la vie scolaire publiée en 2011.

Avec Cécile Bidault, France Bleu Nord.

L'Education Nationale a réalisé une étude en 2011 sur la violence à l'école dans 300 collèges publics de France. 18.0000 élèves ont été interrogés sur le climat dans leur établissement scolaire et les atteintes dont ils ont pu être victimes. Il en ressort qu'un peu moins de 10% des élèves affirment se sentir mal ou plutôt mal dans leur classe, et 14% ne s'estiment pas en sécurité.

Un élève sur deux est victime de violences verbales

Le plus fréquent, ce sont les insultes ou les surnoms méchants. Plus de la moitié des collégiens interrogés ont été victimes de violences verbales (52%). Plus du tiers ont déclarés avoir été bousculés (36%). Les vols sont souvent cités par les élèves : 46% ont déclaré au moins un vol de fourniture scolaire et 21% ont déclaré un vol d'objet personnel.

Les violences physiques arrivent en 8e position. Et dans l'immense majorité des cas, elles sont commises à intérieur de l'établissement, par d'autres élèves du collège. L'étude révèle que près de 30% des élèves ont été victime de violences répétées. Les garçons sont plus nombreux à avoir été frappés (25% contre 13% pour les filles).  L'absentéisme, le décrochage scolaire et l'isolement sont les signes à surveiller --------------------------------------------------------------------------------- Quand ces violences deviennent répétitives, c'est là qu'elles se transforment en harcèlement. L'étude montre qu'un collégien sur dix s'estime victime de harcèlement, et que la conséquence, c'est souvent un absentéisme grandissant. Cet absentéisme, c'est justement l'un des signes qui doit alerter les parents et les enseignants. Autre signe, le décrochage scolaire ou encore l'isolement de l'élève. Dans chaque région il existe désormais un référent harcèlement de l'Education nationale, et également un numéro vert, le **0808 80 70 10** . Un autre numéro est spécifiquement dédié au harcèlement sur internet. Le ministère de l'Education nationale a aussi ouvert un site internet spécialement dédié au harcèlement à l'école : [
capture d'écran du site internet agir contre le harcèlement à l'école
](http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr)