Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

L'hôtel Mercure du Havre épinglé pour des clichés sexistes... sur ses toilettes !

samedi 5 mai 2018 à 7:03 Par Camille Revel et Christine Wurtz, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

L'hôtel Mercure du Havre a été épinglé sur Twitter pour des toilettes à la signalétique jugée sexiste. Le groupe s'engage à la modifier.

Les toilettes de l'hôtel Mercure du Havre épinglées sur Twitter pour sexisme
Les toilettes de l'hôtel Mercure du Havre épinglées sur Twitter pour sexisme - Nicole Stefan

Le Havre, France

"PDG", "potes",  "bricolage", "bière", "macho" pour les messieurs ; "vaisselle", "shopping", "ménage" ou "Prince Charmant" pour les dames : la signalétique des toilettes de l'hôtel Mercure du Havre n'a pas vraiment fait rire une cliente du restaurant. 

Un message partagé plus de 1.600 fois sur Twitter

Nicole Stefan, 33 ans, travaille dans la fonction publique, et fait partie du groupe F, qui lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes. Elle a publié sur son compte Twitter des clichés des deux portes, dénonçant _"_des stéréotypes sexistes", assortissant son message du mot-clé "sexisme ordinaire". Son message a été partagé plus de 1.600 fois sur le réseau social. 

La jeune femme dénonce un message "complètement déplacé, franchement anachronique". Pour elle, "ce n'est pas anodin : ça peut paraître tout petit, mais ça contribue à créer une atmosphère dans laquelle ces clichés ont une existence, et sont facteurs d'inégalité"

De vraies actions discriminantes découlent de stéréotypes qui peuvent paraître anodins ou humoristiques" - Nicole Stefan

Elle prend comme exemple les inégalités salariales et des discriminations à l'embauche : "c'est directement lié à une perception assez générale que la place des femmes n'est pas dans le monde du travail mais dans le monde domestique, ou que si elles travaillent, ce n'est pas pour longtemps, parce qu'elles ne rêvent que d'avoir des enfants, et quand elles en auront, elles s'arrêteront." "De ces stéréotypes qui peuvent paraître anodins ou humoristiques, découlent de vraies actions qui sont inégalitaires et discriminantes", ajoute-t-elle.

"Ce n'est pas anodin" - Nicole Stefan

Le groupe Mercure a répondu sur Twitter à Nicole Stefan. Il assure avoir pris contact avec l'hôtel et lui avoir demandé de changer la signalétique. Mais il explique que "l'objectif initial" était de "dénoncer de façon humoristique les clichés" - et qu'il n'a "pas été atteint".