Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : LE + INFO de France Bleu Bourgogne

LE + INFO - Dijon est-elle une ville propre ?

mardi 28 mars 2017 à 15:38 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

La ville de Dijon s'attaque aux incivilités. Terminées les déjections canines qui jonchent les trottoirs, les papiers et mégots de cigarettes qui traînent par terre. A partir du mois de juin, la police municipale pourra verbaliser les infractions. Dijon est-elle une ville propre? C'est le + INFO.

Nathalie Koenders première adjointe à la ville de Dijon présente la campagne de prévention contre les incivilités
Nathalie Koenders première adjointe à la ville de Dijon présente la campagne de prévention contre les incivilités © Radio France - Stéphane Parry

Dijon, France

La ville de Dijon engage une vaste opération de communication pour dire stop aux incivilités. "Globalement, Dijon est une ville propre", affirme Jean-Patrick Masson. "Mais on a encore besoin d'expliquer aux habitants ce qu'il ne faut pas faire en matière de propreté", ajoute l'adjoint à la propreté. Pour faire face aux incivilités, la ville de Dijon lance une campagne pour dire stop aux mauvais comportements : "les incivilités, ce sont les crottes de chiens, les mégots de cigarettes ou encore le chewing-gum jetés par terre."

Jean-Patrick Masson, adjoint à la propreté souhaite sensibiliser le plus de dijonnais  - Radio France
Jean-Patrick Masson, adjoint à la propreté souhaite sensibiliser le plus de dijonnais © Radio France - Stéphane Parry

La campagne de propreté va se dérouler en deux phases :

-la première, une phase de sensibilisation rappelle à travers plusieurs panneaux d'affichages, les bons gestes à adopter. En même temps, les agents de la police municipale et de la brigade verte rappelleront la loi aux contrevenants. Cette phase va durer jusqu'au 21 juin.

-la deuxième phase sera placée sous le signe de la sanction : elle va débuter le 21 juin. Cette fois les agents pourront verbaliser les infractions. Les auteurs d'incivilités sont passibles d'une amende forfaitaire de 68 euros, soit une contravention de troisième classe. Cette verbalisation sera mise en oeuvre à titre expérimental jusqu'au 21 septembre date à partir de laquelle, elle deviendra la règle

Une soixantaine d'agents œuvrent à la propreté

A Dijon, la ville consacre un budget annuel de 4 millions d'euros à la propreté. Soixante deux agents sont affectés au service propreté urbaine et dix agents surveillent la voie publique. Chaque année, 7500 mètres cube de détritus sont collectés par les balayeuses de la ville

Les agents municipaux affectés au service propreté urbaine de la ville de Dijon - Radio France
Les agents municipaux affectés au service propreté urbaine de la ville de Dijon © Radio France - Stéphane Parry

Pour nettoyer la ville de Dijon, les agents municipaux peuvent compter sur 13 balayeuses et 7 laveuses.

Une des 13 balayeuses de la ville de Dijon  - Radio France
Une des 13 balayeuses de la ville de Dijon © Radio France - Stéphane Parry
  • Dijon est-elle une ville propre? Témoignez sur Facebook et Twitter.
  • A 7 heures 50, l'invitée France Bleu Bourgogne est Nathalie Koenders, première adjointe déléguée à la tranquillité publique.