Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le jeûne du ramadan commence lundi en France

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) l’a annoncé samedi soir : le ramadan débutera ce lundi en France. Pendant tout le mois, les croyants ne doivent pas boire, ni manger, ni avoir des relations sexuelles, de l'aube au coucher du soleil.

La Grande Mosquée de Paris.
La Grande Mosquée de Paris. © Maxppp - Vincent Isore

"Le premier jour du mois sacré du ramadan (...) est fixé pour lundi 6 mai", a indiqué samedi soir Ahmet Ogras, président du CFCM, l'instance représentative de l'islam auprès des pouvoirs publics, à la grande mosquée de Paris.

Comme le croissant de la nouvelle lune n'était pas visible samedi, le ramadan débutera lundi, selon le CFCM, qui a fait sienne l'observation lunaire privilégiée par une majorité de fidèles.

Le Ramadan est le neuvième mois du calendrier hégirien, calendrier auquel se réfèrent les musulmans. Pendant tout ce mois, les musulmans ne doivent pas boire, ni manger, ni avoir des relations sexuelles, de l'aube, dès que l'on peut "distinguer un fil blanc d'un fil noir" dit le Coran, jusqu'au coucher du soleil. Des dérogations sont toutefois accordées aux personnes âgées, aux malades ou encore aux femmes enceintes. 

Ahmet Ogras, président du Conseil français du culte musulman a demandé de penser, lors de ce mois de jeûne aux Français de confession musulmane "qui n'ont pas les moyens de faire la rupture du jeûne", aux "femmes isolées", "aux enfants qui vont passer" des épreuves du baccalauréat ou des concours. Il demande aussi de penser à toutes celles et tous ceux qui « n'ont pas (la )possibilité (...), de pratiquer (leur) religion. 

Le ramadan s'achève par l'Aïd el-Fitr, la "fête de la rupture du jeûne", qui devra aussi être fixée par une "nuit du doute" début juin.

En France, on compte entre cinq et six millions de musulmans pratiquants et non-pratiquants. L’islam est la deuxième religion du pays. 

Choix de la station

France Bleu