Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le kayak club de Mehun-sur-Yèvre serait-il menacé ?

mercredi 9 mai 2018 à 5:37 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry

Le club sportif de Mehun-sur-Yevre occupait jusqu'à présent un local prêté par la mairie qui souhaite le récupérer pour l'attribuer au canal de Berry à vélo.

La mairie souhaite récupérer la maison de l'éclusier, occupée jusqu'à présent par le kayak club, pour l'attribuer au canal de berry à vélo
La mairie souhaite récupérer la maison de l'éclusier, occupée jusqu'à présent par le kayak club, pour l'attribuer au canal de berry à vélo - capture d'écran du site du kayak club de Mehun-sur-Yevre

Mehun-sur-Yèvre, France

Le kayak club de Mehun-sur-Yèvre prendrait-il l'eau ? En tout cas, la direction est inquiète. Jusqu'alors, le club, qui compte une trentaine de membres à l'année et une centaine l'été, utilisait comme local, l'ancienne maison de l'éclusier.  

Mais avec le déploiement du canal de Berry à vélo, la mairie veut récupérer le site pour y installer une maison d'accueil du public. "Nous aimerions installer des sanitaires publics, de la petite restauration et aussi un atelier de réparation pour les vélos" précise le maire Jean-Louis Salak. 

Le kayak club, qui occupait gracieusement les locaux depuis les années 1990, est donc prié de déménager. Mais pour l'heure, il n'a pas de solution de relogement : en conséquence, ces activités seraient menacées assure La présidente de l'association, Isabelle de Bron : "On se demande si  on va pouvoir continuer. _On avait un plan d’investissement sur plusieurs années, mais là... on ne sait pas où on va aller... On s’entraîne hiver comme été, l'hiver on a besoin d'un lieu pour se changer, et l'été d'un lieu pour accueillir les touristes. Et puis il faut stocker le matériel, cela prend beaucoup de place et ce sont des bateaux coûteux : on ne peut pas s'installer n'importe où_". 

Une solution provisoire peut être trouvée

De son côté, Jean Louis Salak assure chercher activement une solution de remplacement : " Nous avons une centaine d'association à Mehun, et toutes demandent des locaux. Nous ne pouvons pas les aider tous. Nous avions espérer une possible cohabitation du club et du canal de Berry à vélo, mais c'est finalement impossible. Alors nous allons leur proposer _une solution provisoire_, en leur attribuant des locaux occupés jusqu'alors par la mission locale et une autre association. Mais c'est provisoire..."

La mairie et le club doivent se rencontrer prochainement pour discuter de cette proposition. "Actuellement je n'ai pas d'autre solution que de construire un jour peut-être un autre bâtiment. Mais c'est impossible dans ce mandat parce que nous avons lancé de grands projets qui monopolisent le budget. Et puis construire le long du canal, c'est impossible : il y a le plan de protection risque inondation..."

Les travaux du canal de Berry à vélo ayant pris du retard, le kayak club aurait été autorisé par les services municipaux à rester dans son local actuel jusqu'à la fin de l'année.