Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Dans le nord Franche-Comté, huit communes s'engagent pour les jeunes sous le titre "Ville amie des enfants"

vendredi 8 juin 2018 à 6:50 Par Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard

L'Unicef France tient en ce moment son assemblée générale à Sochaux. L'association qui défend les droits des enfants organise plusieurs tables rondes. Dans le nord Franche Comté, huit communes ont décidé d'aller plus loin pour cette cause. Elles ont obtenu le titre "ville amie des enfants".

Le titre, ou label, "Ville amie des enfants" est accordé par l'Unicef
Le titre, ou label, "Ville amie des enfants" est accordé par l'Unicef © Maxppp - Angelika Warmuth

Franche-Comté, France

L'Unicef France tient son assemblée générale à Sochaux, depuis le mercredi 6 juin 2018. L'organisme, qui lutte pour la défense du droit des enfants, organise plusieurs ateliers thématiques en marge de cette assemblée générale. L'occasion de faire le point sur les actions menées par les communes. Dans le nord Franche Comté, huit d'entre elles ont obtenu le label "Ville amie des enfants". Un titre créé en 2002 qui les engage à mettre en place des actions à destination de la jeunesse.

Santé, éducation ou encore loisirs

Les actions menées par les communes s'adressent à tous les jeunes jusqu'à 18 ans. Elles peuvent s'inscrire dans des thématiques aussi diverses que l'alimentation, l'éducation, ou encore les loisirs. A Audincourt, par exemple, depuis plusieurs années, la ville a décidé de s'engager sur le volet de l'alimentation scolaire, en proposant des repas bio aux enfants. A Sochaux, le maire Albert Matocq Grabot, souligne l'accompagnement éducatif des jeunes mis en place : "Il y a un travail menée par des personnes qui sont en relations avec les enseignants, qui, lorsqu'ils voient que'un enfant commence à avoir des difficultés, qu'ils décrochent, alertent les parents pour essayer de trouver des solutions".

Mettre en valeurs les actions pour les droits de l'enfants

Ce titre, ou label, "commune amie des enfants" ne permet pas aux communes qui le possède de toucher des fonds spéciaux. En revanche, un accompagnement pédagogique est proposé par l'Unicef. Et toutes les villes labélisées se rencontrent régulièrement pour échanger sur leurs actions, faire le point sur ce qui marche et ce qui ne marche pas.

Le label n'est pas accordé à la légère" - Mireille Silvan, présidente de l'Unicef en Franche-Comté

Ce label "Ville amie des enfants" est contraignant. "Il n'est pas accordé à la légère" insiste Mireille Silvan, présidente de l'Unicef en Franche-Comté. Pour l'obtenir, il faut déposer un dossier, qui est examiné en commission. Et le titre n'est pas accordé à vie. Il est renouvelé tous les six ans, à chaque nouveau mandat municipal.