Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le lac de St Pée désormais protégé des crues par un barrage remis à neuf

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'Etat avait menacé de vider le lac si les travaux n'étaient pas réalisés promptement à Saint Pée. A partir du 10 mai, le déversoir et le barrage remis à neuf sont prévus pour supporter des crues déca-millénaires et limiter les inondations catastrophiques.

Le nouveau déversoir devrait protéger la commune de crues déca-millénaires
Le nouveau déversoir devrait protéger la commune de crues déca-millénaires © Radio France - Bixente Vrignon

Les inondations, c'est le cauchemar de Senpere/St Pée-sur-Nivelle. En 1983, elles avaient tué six personnes, et en 2007 elles avaient provoqué des dégâts pour des centaines de milliers d'euros. Le 10 mai prochain, le nouveau barrage et surtout son nouveau déversoir rentreront en fonction, un véritable soulagement pour la commune. Les inondations de 2007 avaient mis à mal ces ouvrages, et l'Etat menaçait de faire vider le lac si les travaux n'étaient pas entrepris. 

Le nouveau déversoir peut désormais supporter un débit de 93m3 par seconde, contre 7m3/s précédemment, et le maire, Dominique Idiart respire : "il y avait un risque de rupture du barrage. Il y aurait eu 500.000 m3 d'eau du lac, et cette vague serait arrivée sur la commune de St Pée amplifier une inondation déjà en cours". Un scénario catastrophe : "1.000 foyers supplémentaires auraient été touchés par cette vague".

Le déversoir sous la crue de 2017 et en travaux début mars 2020
Le déversoir sous la crue de 2017 et en travaux début mars 2020 © Radio France - Bixente Vrignon / C.Prim

Dominique Idiart (maire de St Pée : "il y avait un risque du rupture du barrage"

Il pourra supporter une crue déca-millénaire

Le nouveau barrage et son déversoir peuvent désormais supporter des crues centenaires, millénaires, et même... déca-millénaires ! Depuis le mois de novembre, une trentaine d'ouvriers se sont affairés. Il a fallu vider le lac, les murs du toboggan en béton qui sert de déversoir feront six mètres au lieu de 2,50 mètres jusqu'à présent et l'ouvrage sera littéralement cloué à la roche par des pieux en acier. Le projet a même innové en faveur de l'environnement : il inclut une passe pour que les anguilles puissent remonter le courant et frayer dans le lac. Les travaux ont coûté 2,645 millions d'euros financés par l'Etat, la région Nouvelle-Aquitaine, le département des Pyrénées-Atlantiques, la Communauté d'Agglomération Pays Basque, et la commune de St Pée-sur-Nivelle/Senpere.

Emilio Tena, maitre d'oeuvre : "il a fallu refaire l'évacuateur de crues et agrandir la capacité"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess