Société

Des locaux modernisés pour le lactarium du CHU de Montpellier

Par Sébastien Garnier, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault, France Bleu Provence et France Bleu Roussillon vendredi 30 septembre 2016 à 16:14

Une salle du lactarium de Montpellier
Une salle du lactarium de Montpellier © Radio France - Sébastien Garnier

Créé en 1985, le lactarium du CHU de Montpellier (Hérault) vient d'être agrandi, rénové et modernisé. Il collecte plus de 6 000 litres de lait chaque année et fournit une grande partie des hôpitaux du sud de la France, de Marseille à Perpignan.

La banque de lait maternel (ou « lactarium ») du CHU de Montpellier est le seul organisme de la région Occitanie, à pouvoir collecter, stocker et distribuer du lait maternel. Ce produit naturel est utilisé pour nourrir les bébés prématurés, car il améliore grandement leur pronostic vital. Pour eux, le lait maternel est devenu un médicament indispensable.

"Le tube digestif du prématuré est un organe fragile, le risque d'avoir une maladie grave est réduite de façon très nette par l'utilisation de lait d'origine humaine", Gilles Cambonie professeur-coordonnateur du département de pédiatrie néonatale du CHU de Montpellier.

Actuellement, la lactarium de Montpellier compte près de 1 000 donneuses dans le sud de la France. Environ 6 000 litres de lait sont collectés chaque année.

Reportage au lactarium

Une rénovation nécessaire

Le Lactarium de Montpellier a été créé en 1985 et a été rattaché au CHU en 1995. L’inspection de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé) réalisée en 2010 a mis en évidence la nécessité d’une mise en conformité des locaux pour pouvoir continuer l’activité du lactarium. Un projet de rénovation a donc été mis en place.

Porte d'entrée du lactarium  - Radio France
Porte d'entrée du lactarium © Radio France - Sébastien Garnier

Les travaux réalisés

Le lactarium était à l’origine aménagé sur 75 m2. Les travaux de rénovation, débutés en septembre 2015, ont duré neuf mois et ont été réalisés en deux phases pour maintenir l’activité du service. Cette opération a permis d’aménager le Lactarium sur 190 m2 avec notamment des pièces dédiées à la réception, au traitement (classé ISO 8), à la pasteurisation (classé ISO 8) et au stockage (classé ISO 8) des prélèvements.

Les installations électriques, informatiques et le Système de Sécurité Incendie ont également été refaits. Pour assurer le traitement de l’air, un local technique de 50 m2 a été créé. Le coût des travaux est de : 870 000 euros dont environ 60% a été dédié au traitement d’air des locaux.

Des puéricultrices du lactarium dans les nouveaux locaux  - Radio France
Des puéricultrices du lactarium dans les nouveaux locaux © Radio France - Sébastien Garnier

A l'Hôpital Necker (Paris) l'activité du lactarium va reprendre ce lundi après une suspension d'un mois à la suite d'une suspicion de contamination de plusieurs bébés (dont deux sont décédés) par une bactérie le Bacillus Cereus. Le lactarium vient d'être mis hors de cause. Pour le professeur Gilles Cambonie (responsable du Lactarium de Montpellier), ce n'est pas une surprise car le lait est un produit extrêmement contrôlé. Même si le risque zéro n'existe pas, il tient à rassurer toutes les mamans.

"La bactérie ne pouvait pas se trouver dans le lait. Nous (les lactariums) faisons une série de contrôles bactériologiques sur les dons que nous font les mères, avant et après la pasteurisation. S'il y a une seule bactérie, le lait est jeté", Gilles Cambonie, professeur au CHU Montpellier.

Professeur Gilles Cambonie

Comment donner son lait ?

Pour donner son lait, il suffit d’appeler le lactarium du CHU de Montpellier au 04 67 33 66 99 (9h à 16h du lundi au vendredi). L’équipe du Lactarium prend en charge par téléphone les mères souhaitant donner leur surplus de lait. Une fiche administrative et un questionnaire médical sont remplis par téléphone. Sauf raisons médicales, toutes les mamans peuvent donner leur lait.

Tout le matériel nécessaire au don de lait est fourni par le Lactarium et envoyé au domicile de la donneuse. Elle peut ainsi recueillir et conserver son lait au rythme qui lui convient. Ce lait est collecté au domicile des mères. Des sérologies obligatoires sont également effectuées.

Ce lait est pasteurisé, contrôlé bactériologiquement avant d’être distribué sur prescription médicale dans les différents centres de néonatologie de la région Grand Sud (CHU de Montpellier, CHU de Marseille, CH Toulon, CH Nîmes, CH Perpignan, etc.)

Le lactarium de Montpellier se situe à l’hôpital Arnaud de Villeneuve.Il est ouvert au public du lundi au vendredi de 9h à 16h.Tel : 04.67.33.66.99 (messagerie en dehors des heures d'ouvertures) Fax : 04.67.33.66.21

Partager sur :