Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Le Limousin Quentin Bontemps nous raconte le début du déconfinement à Wuhan en Chine

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

A Wuhan, ville épicentre de l'épidémie de coronavirus covid 19 en Chine, le dé-confinement a débuté le 1er avril et s'est intensifié ce mardi avec l'ouverture de l'aéroport et de la gare où de nombreux chinois se sont rués. Un déconfinement progressif que nous explique le Limousin Quentin Bontemps.

Les médecins venus en renfort quittent leurs colègues de Wuhan après 3 mois de confinement et d'une lutte acharnée contre le covid 19
Les médecins venus en renfort quittent leurs colègues de Wuhan après 3 mois de confinement et d'une lutte acharnée contre le covid 19 © Maxppp - ROMAN PILIPEY

Après trois mois d'un confinement devenu très strict au fil des semaines, les habitants de Wuhan en Chine commencent à voir le bout du tunnel. Si la gare a rouvert ce mardi, la fin du confinement est progressif, quartier par quartier, habitant par habitant, par crainte d'une deuxième vague. Le Limousin Quentin Bontemps, qui tient un bar restaurant dans la ville, nous raconte. Entretien.

Comment cela se passe à Wuhan ? Voyez-vous enfin le bout du tunnel ?

C'est mieux. Le moral revient. C'est une bonne chose. Il y a eu un 1er assouplissement depuis le 1er avril. Après avoir été testé, on a une attestation du gouvernement qui nous permet de sortir dans certains quartiers. Les Chinois ont un QR code à scanner avec leur téléphone. S'ils sont "verts", c'est qu'ils ont été testés et qu'ils sont en bonne santé. Donc ils ont le droit de sortir. Pour nous les étrangers, c'est un peu plus compliqué. On n'a pas encore ce QR code. Mais avec le papier du gouvernement attestant de notre bonne santé, on peut sortir. C'est vrai que ça fait plaisir de ré-sociabiliser un peu avec les amis.

Courses en ligne obligatoire et interdiction du sport en extérieur pendant le confinement

Jusque là, c'était aucune sortie ? Que ce soit pour faire ses courses ou faire du sport ?

C'est ça. La technique française, la Chine l'a appliqué dès le début, dès le 23 janvier. Mais au bout de 15 jours / 3 semaines, ils ont vu que ce n'était pas efficace. Donc ils nous ont confiné en nous enfermant pratiquement chez nous. Le seul lieu pour sortir, c'était en bas de notre immeuble dans le jardin de la copropriété. Nos courses, on devait les faire en ligne. C'était livré par des personnes habilitées à nous livrer. On nous appelait, on allait chercher nos courses. Mais il n'y a eu aucun contact, que ce soit avec d'autres habitants ou avec les livreurs. 

Et aucun sport autorisé dehors ?

Non. C'était interdit de courir, même dans le jardin de la copropriété. Le sport, c'était soit à la maison, soit pas du tout. C'est vrai que c'est un peu dur de faire du sport à la maison. Surtout en terme de motivation. C'est vrai que c'est plus agréable d'être dehors. Mais on est en crise ! Ce n'est quand même pas rien au final ce covid 19. Il y a beaucoup de victimes. Donc moi je recommande aux gens, même si ce n'est pas facile, de bien rester confiné comme on l'a fait ici pendant 3 mois.

On retrouve une certaine liberté

A titre personnel, vous avez donc le droit de sortir...

Oui, je peux sortir. On a fait la demande au gouvernement et au "management" de notre immeuble -sic - donc nous avons été testés. Nous avons été déclarés sains. Donc à priori, je n'ai jamais eu le covid. Donc je peux sortir mais il y a toujours des Français qui attendent pour pouvoir sortir. Ça dépend aussi des quartiers. Là, on n'a pas eu d'infection pendant plus de 30 jours dans mon quartier, à 2 km à la ronde. C'est ce qui explique aussi l'assouplissement du confinement pour nous. Donc on peut se croiser dehors, aller les uns chez les autres. Moi j'ai diné chez des amis que je n'avais pas vu depuis longtemps. C'est vrai qu'on retrouve une certaine liberté et c'est important de ré-sociabiliser. De revoir les amis, se raconter nos petites histoires, comment chacun à vécu le confinement. On revît ! Mais on attend la suite. 

Qu'en est-il de votre établissement ?

Ça ne va pas être miraculeux. Moi qui ai un bar-restaurant, je sais qu'ils ne vont pas me dire demain, "c'est bon, vous pouvez rouvrir" comme si de rien n'était. Pour l'instant, on nettoie, on désinfecte. Après, il va falloir refaire des demandes au gouvernement. Les ouvertures seront progressives. J'espère que ce sera le plus vite possible. Parce que c'est long. Ça va faire 3 mois. Il y a un manque à gagner et des pertes énormes. Mine de rien, c'est pareil ici. Il faut payer les charges, les salaires. On négocie des ristournes sur les loyers commerciaux. Mais on sait qu'ils ne vont pas faire de miracle. La Chine reste prudente. On a toujours peur de cette 2e vague. On espère que ça va tenir ! On espère voir le bout du tunnel au plus vite. 

Lui aussi a changé d'opinion sur le port du masque

Est-ce que vous suivez l'évolution en France, notamment sur la polémique concernant le port du masque avec des changements de discours de la part du gouvernement ? 

Bien sûr ! Ma famille est en France. Mes parents, mes frères. En plus, certains sont dans le corps médical, pratiquement en 1ère ligne. Mon père est cardiologue. Ce n'est pas sa spécialité mais il est prêt, au cas où on l’appelle. Dans la région Limousin Nouvelle Aquitaine, on a encore de la chance à priori. Mais effectivement, moi je prône le port du masque. Au début, je pensais aussi que ça ne servait à rien. Mais vu qu'on ne sait pas qui est infecté et qui n'est pas infecté, c'est vrai que c'est important d'en porter. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu