Société

Le loup est-il trop protégé ?

Par Nathalie Grynszpan, France Bleu Pays de Savoie mercredi 5 mars 2014 à 14:00

Loup gris.
Loup gris. © Fotolia - karlumbriaco

Un rapport de deux sénateurs, dont André Vairetto, sénateur PS de la Savoie, préconise de modifier le statut du loup et de le mettre dans la catégorie "espèce protégée simple" de la convention de Berne.

C'est un pavé sur l'alpage que lancent  le sénateur PS de la Savoie André Vairetto et Hélène Masson-Maret, sénatrice UMP des Alpes Maritimes. Dans leur rapport sur le patrimoine naturel de la montagne qu'ils ont présenté mardi 4 mars au Sénat, parmi les 53 propositions ,deux concernent le loup.Les deux parlementaires demandent que la protection de l'espèce soit assouplie.Le loup fait aujourd'hui l'objet d'une protection stricte dans le cadre de la convention de Berne  de 1979 qui est passée dans le droit français en 1993.

Ce déclassement de l'annexe II à l'annexe III permettrait de pouvoir réguler l'espèce afin "de maintenir l'existence de ces populations hors de danger".Les deux sénateurs demandent par ailleurs que soient créées des zones de protection renforcée contre le loup. Une proposition de loi en ce sens a déjà été adoptée par le Sénat le 30 janvier dernier.

Rapport montagne / loup