Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le lycée agricole se défend après la publication des images de L214 en Dordogne

Par

Après la publication de la vidéo de l'association anti-spéciste L214, la direction du lycée agricole de Coulounieix-Chamiers se défend sur France Bleu Périgord. Le directeur de l'atelier technique affirme que tout se fait désormais dans les règles.

Le lycée de Coulounieix-Chamiers s'est mis aux normes demandées. Photo d'illustration Le lycée de Coulounieix-Chamiers s'est mis aux normes demandées. Photo d'illustration
Le lycée de Coulounieix-Chamiers s'est mis aux normes demandées. Photo d'illustration © Radio France - Franck Daumas

L214 a l'habitude de poster ce type de vidéo choc. Celle publiée ce mercredi 11 décembre concerne la Dordogne et le domaine de la Peyrouse, rattaché au lycée agricole de Coulounieix-Chamiers. Cette vidéo n'est pas publiée par hasard. Elle a été tournée en octobre et en novembre dernier et elle sort à l'occasion d'une campagne nationale de l'association anti-spéciste sur la production de foie gras, quelques jours avant les fêtes de fin d'année. Sur ces images, on peut voir notamment des canetons les uns sur les autres, laissés agonisant dans un conteneur

Publicité
Logo France Bleu
loading

Un sexage "problématique" 

Une situation dénoncée par l'association L214 et constatée par la suite par les services vétérinaires. L'exploitation s'est mise en conformité "_dès le 26 novembre derni_er" affirme le directeur de l'atelier technique du lycée. François Héraut était notre invité sur France Bleu Périgord, ce mercredi 11 décembre. 

Le directeur de l'atelier technique a expliqué le processus de fabrication du foie gras. Les canetons sont séparés à la naissance entre les mâles et les femelles, "c'est ce que l'on appelle le sexage". Seuls les mâles sont gardés pour la production du foie gras car le foie des femelles contient trop de nerfs. La loi autorise l'euthanasie des canetons femelles si la mort est "instantanée". L'Union européenne autorise donc le broyage par exemple pour tuer ces animaux. 

C'est un sujet très problématique

Le directeur de l'atelier technique estime que "c'est un sujet très problématique". "Jusqu'à présent, nous n'avons pas utilisé la méthode réglementaire puisque nous la jugeons pas très glorieuse, puisqu'il s'agit d'un broyage des canetons femelles. Mais cette méthode a l'avantage de provoquer une mort instantanée". Après le passage des services vétérinaires, le lycée a acheté l'équipement nécessaire à l'euthanasie des canetons pour respecter la réglementation en vigueur. 

En Allemagne, certaines entreprises travaillent sur des systèmes pour déterminer dans l’œuf, le sexe du poussin mais à ce jour, aucune technique n'a été commercialisée à grande échelle. En ce qui concerne les poussins, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a annoncé le 30 octobre dernier que le broyage des poussins mâles devrait être interdit dans les élevages industriels à la fin de l'année 2021.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu