Société

Le maire d'Allex veut organiser un référendum sur l'accueil de réfugiés sur sa commune

Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu samedi 10 septembre 2016 à 6:29

La mairie d'Allex dans la Drôme
La mairie d'Allex dans la Drôme © Radio France - Florence Gotschaux

Le préfet de la Drôme a informé le maire d'Allex qu'une cinquantaine de réfugiés seraient accueillis au Château de Pergaud d'ici la fin du mois. Une décision qui ne plaît pas à tous les habitants. Le maire de la commune compte donc organiser une consultation de la population.

Un seul sujet de conversation agite la petite commune d'Allex, près de Livron, dans la Drôme , depuis quelques jours . La création d'un centre d'accueil pour réfugiés sur la commune crée la polémique. Une cinquantaine de migrants doivent être accueillis d'ici la fin du mois au château de Pergaud. Un édifice vide depuis un an et qui abritait auparavant des patients alcooliques. Cette décision du préfet de la Drôme suscite l'émotion dans le petit village de 2.500 habitants.

→ Lire aussi - Drôme : le centre d'accueil pour réfugiés fait débat à Allex

"Une décision venue d'en haut, sans concertation"

Tout commence le 22 juillet dernier, lorsque le préfet de la Drôme avertit le maire d'Allex, qu'il compte ouvrir un centre d'accueil pour réfugiés sur sa commune. Des hommes seuls et quelques couples, venant du Moyen-Orient et d'Afrique seront accueillis d'ici fin septembre, dans l'édifice, géré par le Diaconat Protestant, la structure qui gère déjà plusieurs CADA (centre d'accueil pour demandeurs d'asile) dans la Drôme.

Le maire d'Allex dans la Drôme, Gérard Crozier - Radio France
Le maire d'Allex dans la Drôme, Gérard Crozier © Radio France - Florence Gotschaux

→ Lire aussi - Accueil des réfugiés à Allex : manifestation du Front national et contre-manifestation dans le village

Sauf que le projet, présenté de façon un peu plus détaillée en début de semaine, est loin de faire l'unanimité. Et le maire a décidé de demander leur avis aux habitants. Gérard Crozier.

Le maire d'Allex veut organiser un référendum sur l'ouverture d'un centre pour réfugiés sur sa commune

Ce mardi 13 septembre, l'équipe municipale votera donc une délibération pour la tenue d'un référendum le 2 octobre prochain. En espérant qu'il soit pris en compte. Et ce n'est pas certain. Le château de Pergaud est un lieu privé... l'équipe municipale (et la population) n'ont pas vraiment leur mot à dire.

Le château de Pergaud à Allex, dans la Drôme, doit accueillir des réfugiés - Radio France
Le château de Pergaud à Allex, dans la Drôme, doit accueillir des réfugiés © Radio France - Florence Gotschaux

D'ailleurs le préfet de la Drôme prévient qu'un référendum sur la question n'est pas valable : d'abord parce que "le conseil municipal ne peut pas soumettre à référendum une question relevant des attributions de l'Etat". Ensuite parce que "le scrutin ne peut être organisé avant un délai de deux mois à compter de la transmission de la délibération au représentant de l'Etat". Or il ne se sera écoulé que trois semaines.
Gérard Crozier espère tout de même qu'aucune décision ne sera prise par les services de l'Etat avant le référendum, et que l'avis des Allexois sera entendu.

Manifestation et contre-manifestation

D'autres en tout cas, s'empare du sujet... bien au-delà des "frontières" de la commune d'Allex: le Front National organise ce samedi, à 16h, à Allex, une manifestation contre "l'installation arbitraire de clandestins". A la même heure, des militants du collectif Nuit Debout et des personnes favorables au projet prévoient une contre-manifestation.

Le président du Conseil départemental et député Patrick Labaune, s'est lui aussi positionné sur le sujet: il s'oppose au projet, et appelle la population à voter contre, à l’occasion du référendum.