Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le maire d'Orange veut des sanctions financières pour les parents d'enfants délinquants

lundi 5 novembre 2018 à 17:45 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

Après l'agression de trois jeunes prés du lycée Briand à Orange (Vaucluse), les patrouilles de police sont renforcées. Les élèves s'en indignent, mais le maire souhaite durcir les sanctions pour les "parents qui ne tiennent pas leurs enfants".

L'entrée du lycée Briand à Orange
L'entrée du lycée Briand à Orange © Radio France - Philippe Paupert

Avignon, France

À Orange, la sécurité a été renforcée aux abords du lycée professionnel Aristide-Briand. Des patrouilles de police devraient être plus fréquentes et une caméra de vidéo-surveillance devrait être installée. Avant les vacances de Toussaint, l'établissement scolaire et la mairie avaient souhaité ce renforcement de la sécurité car trois jeunes avaient été agressé.  

"Tempête dans un verre d'eau" ,mais patrouilles de police renforcées

Jacques Bompard veut dédramatiser. Il a visionné la vidéo de l'agression d'ne jeune fille et de deux jeunes hommes prés du lycée avant les congés scolaires. Jacques Bompard évoque "une tempête dans un verre d'eau : l'individu responsable est un jeune de 14 ans. Il a été convoqué, il y aura des poursuites mais forcément limitées car quand on est mineur on est protégé par la loi". Comme l'avait suggéré la proviseure du lycée, des patrouilles des polices nationale et municipales seront renforcées. Une caméra mobile sera installée. 

Le maire d'Orange envisage d'écrire aux parents d'Orange car "des enfants qui commettent ces délits sont prés du lycée Briand mais aussi place de la République ou quartier Fourchevielles. S'il faut, on les convoquera pour les admonester". Jacques Bompad demande aussi à la députée Ligue du Sud de proposer de modifier la loi pour imposer des sanctions financières aux parents d'enfants délinquants : "Quand on ne reçoit pas un coup de pied au cul quand on le mérite, on continue à progresser dans l'agressivité jusqu'à commettre des crimes voire des attentats. Il y a une carence de la paternité. Il faut des sanctions pour les parents qui ne tiennent pas leurs enfants". Le maire d'Orange suggère des sanctions financières ou le retrait des aides aux logements.

Trop de police pour une petite embrouille devant le lycée

Devant le lycée, les élèves s'interrogeaient : "Elle est où la sécurité ? C'est du mytho. Ils fabulent pour retenir les élèves à l'intérieur" du lycée. Des jeunes filles s'étonnent car elles ignoraient cette agression. Ademe explique qu'il y a "trop de patrouilles de police" autour du lycée et que l'agression n'était qu'une "petite embrouille". Sarah ajoute que la présence de la police "chauffe ceux qui cherchent l'embrouille".  Pour Ayoub, le problème vient des voitures garées devant le lycée : "Quand on s'assoit dessus, il y a des plaintes".

L'administration du lycée Briand à Orange explique qu'elle ne commente pas le nouveau dispositif de sécurité autour de l'établissement. 

La cour du lycée Briand à Orange - Radio France
La cour du lycée Briand à Orange © Radio France - Philippe Paupert