Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le maire de Cuges-les-Pins interdit la traversée du village aux camions, les entreprises se rebellent

dimanche 29 avril 2018 à 17:32 Par Chloé Gandolfo, France Bleu Provence

109 personnes ont signé une pétition, principalement des chefs d'entreprises du Var et des Bouches-du-Rhône, pour pouvoir de nouveau circuler sur la départementale 8N à Cuges-Les-Pins. Le maire a interdit la traversée du village aux poids-lourds depuis le 29 mars. Trop de bruit et trop dangereux.

La départementale 8N passe en plein milieu du village de Cuges-les-Pins.
La départementale 8N passe en plein milieu du village de Cuges-les-Pins. © Radio France - Chloé Gandolfo

Cuges-les-Pins, France

Des entreprises se rebellent contre la décision du maire de Cuges-les-Pins.  Depuis un mois, le 29 mars, Bernard Destrot a pris un arrêté : plus aucun camion de plus de 19 tonnes n'a le droit de traverser le village entre 7h et 21h. Précisément sur la départementale 8N.  

Mais les entreprises voient cette interdiction d'un mauvais oeil.  Elles ont même lancé une pétition pour pouvoir de nouveau circuler sur cette route. Les habitants, eux, demandent cette interdiction depuis des années. 

Colette est obligée de se serrer sur le trottoir pour rentrer chez elle.  Sa terrasse donne juste en face de la départementale.  Elle ne peut même plus dîner dans son jardin.

Avant on soupait le soir dehors, maintenant c'est infernal". 

Trop de camions, trop de bruit.  Alors forcément, l'interdiction, elle l'applaudit. Tout comme Christian, un autre habitant du village :

Y a moins de bruit maintenant, ça fait du bien. Quand je passais avec les enfants, je les tenais bien à la main. Faut continuer à sévir vis à vis des camionneurs pour qu'ils ne passent pas à Cuges". 

Sur le côté de la route, Pascal, brigadier chef de la police municipale de Cuges met 90 euros d'amende à chaque camion qui passe. Efficace :

De 400 camions par jour, on est passé à 30-40 camions, fallait le prendre cet arrêté". 

Le maire de Cuges-Les-Pins, Bernard Destrot, s'en félicite. Cet arrêté, c'est lui qui l'a pris. 

Je conçois que ça pose des difficultés aux entreprises, notamment avec l'arrivée du Grand Prix de France sur le circuit Paul Ricard au Castellet, mais moi je suis aussi garant de la sécurité des habitants. Imaginez un peu, des camions de plus de 19 tonnes qui passent sur une petite rue étroite avec des maisons habitées de chaque côté de la route, l'été les habitants ne peuvent pas garder la fenêtre ouverte. Puis avec la pollution du carburant et surtout le bruit, c'est intenable". 

Le maire de Cuges-les-Pins ne prévoit pas d'assouplir l'interdiction, sauf si les pouvoirs publics lui proposent une solution de déviation pour les poids-lourds. 

La départementale 8N au niveau de Cuges est désormais interdite aux poids-lourds de plus de 19 tonnes entre 7h et 21h.  - Radio France
La départementale 8N au niveau de Cuges est désormais interdite aux poids-lourds de plus de 19 tonnes entre 7h et 21h. © Radio France - Chloé Gandolfo