Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le maire de Gréez-sur-Roc en Sarthe, qui ne se représentait pas, se retrouve à gérer le confinement

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu Mayenne

Les maires sont souvent en première ligne pour gérer le confinement. Et pour ceux qui avaient décidé de ne pas de se représenter, ils se retrouvent à gérer la crise. C'est le cas de Gérard Clément, le maire de Gréez-sur-Roc.

Gréez-sur-Roc (illustration)
Gréez-sur-Roc (illustration) - @mairiegréez-sur-roc

Les maires sont souvent en première ligne pour gérer les différentes mesures liées au confinement. Gestion des personnels, fermeture des écoles, livraison de courses, aides aux personnes à domicile. Et pour ceux qui avaient décidé de ne pas se représenter pour un nouveau mandat, ils se retrouvent à gérer cette crise sanitaire. 

En Sarthe, c'est le cas de Gérard Clément, maire de Gréez-sur-Roc au nord-Ouest du département, une commune de 320 habitants.

Je ne suis pas aigri, je vois que je peux encore rendre service.

"Je voulais passer la main, car j'ai 72 ans et ça aurait été le mandat de trop, souligne Gérard Clément, le maire de Gréez-sur-Roc. J'ai été pendant 25 ans à la mairie, en tant que conseiller, adjoint, puis j'ai effectué deux mandats de maire. Maintenant, avec cette crise, je dois dire que je suis un humaniste, j'aime les gens, et j'ai de nombreuses convictions sur le monde rural et sur le fait qu'il faut le protéger. Ce monde rural a été abandonné pendant plusieurs années et on retrouve avec cette crise toutes ses vertus. Je fais en sorte que tout se passe bien et j'ai la chance de voir que le mot fraternité a encore un sens. Bon certes, je continue un peu plus longtemps que prévu mon mandat, mais je me rends compte que le peux rendre encore quelques services".

Gréez-sur-Roc (illustration)
Gréez-sur-Roc (illustration) - @mairiegréez-sur-roc

Des masques aux moutons qui s'échappent

Depuis le début du confinement, Gérard Clément a eu de multiples taches : "J'ai du mettre la secrétaire de mairie en télétravail, trouver et donner des protections à l'agent communal, fermer l'école et aller voir les personnes isolées. Aujourd'hui je suis beaucoup sollicité par les animaux errants. Les habitants de Gréez-sur-Roc sont bien confinés mais là ce jeudi, on m'a appelé pour des chiens et des moutons qui divaguaient !".

La question des masques revient régulièrement.

"Et puis bien sur, tous les jours, on m'appelle ou on vient me voir en mairie pour me demander des masques. La commune vient d'en recevoir. Nous allons réunir le conseil ce samedi pour savoir si on fait une distribution ou si on en met à disposition en mairie. Et puis, dans les prochains jours, il faudra travailler pour la réouverture de l'école. Nous avons une classe unique".

À LIRE AUSSI : Municipales 2020 : un maire sarthois dénonce un détournement de démocratie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess