Société

Le maire de Leucate maintient son arrêté anti-burkini

Par Sarah Gilmant, France Bleu Roussillon vendredi 26 août 2016 à 20:14

Plage de Leucate
Plage de Leucate © Maxppp - CHROMORANGE / August Forkel

Il n'est plus interdit de porter de burkini à Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) après la décision du Conseil d'État du vendredi 26 août, mais ce sera toujours le cas à Leucate (Pyrénées-Orientales). Le maire Michel Py décide de maintenir son arrêté jusqu'au 31 août.

Michel Py est le seul maire du littoral catalan a avoir pris un arrêté "anti-burkini". Il doit prendre fin le 31 août et d'ici là, il ne voit aucune raison de ne pas l'appliquer malgré la décision du Conseil d'État.

"C'est un arrêté illégal mais pas illégitime." (Michel Py, maire de Leucate)

Le maire de Leucate, Michel Py

La décision du Conseil d'État ne l'étonne pas mais lui, n'attend qu'une chose : une loi pour interdire cette tenue sur toutes les côtes françaises.

Le débat sur le port du voile à l'école a commencé de la même manière

Pour Michel Py, "cet arrêté a fait ses preuves". Il compare le débat du burkini à l'interdiction du port du voile à l'école :

"Il a fallu attendre 15 ans et la loi portée par Jaques Chirac en 2003 pour qu'une décision soit enfin prise. Avant ça, les proviseurs ayant interdit le port du voile à l'école étaient seuls face à leur responsabilité."

Le maire de Leucate, Michel Py

Le maire de Leucate espère que cette loi verra le jour dès l'été 2017.

Partager sur :