Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le maire de Metz s’engage à héberger chez lui des réfugiés syriens

vendredi 4 septembre 2015 à 18:35 - Mis à jour le mardi 8 septembre 2015 à 18:55 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

Dominique Gros appelle tous les Messins à faire comme lui : accueillir chez soi des réfugiés qui fuient la guerre en Syrie. Le maire socialiste de Metz rejoint le réseau des villes solidaires et se prépare à recevoir dans sa ville des centaines de réfugiés.

Dominique Gros, maire de Metz.
Dominique Gros, maire de Metz. © Maxppp

Manuel

Dominique Gro s veut montrer l’exemple, le maire PS de Metz s’engage à ouvrir la porte de son appartement à des réfugiés syriens. Et il compte sur les Messins pour faire de même.

« Ce n’est pas la première fois que j’accueillerai des réfugiés. J’ai élevé quatre enfants, donc il y a de la place de chez moi. Et je mise sur la générosité des Messins. Je mise aussi sur la volonté de la ville et sur ses moyens. Mais je pense que les Messins sont des gens de cœur. Metz est une ville d’accueil et charitable ».

En rejoignant le réseau des villes solidaires, le maire de Metz a l’ambition de recevoir plusieurs centaines de réfugiés . Une réunion se tiendra mercredi 9 septembre avec des associations et des professionnels de l’accueil et de l’urgence sociale. Les capacités d’accueil seront évaluées. La ville de Metz va également recenser les bâtiments publics qu’elle peut mobiliser. Un rassemblement de soutien est prévu pour samedi 12 septembre devant le centre Pompidou Metz.

GROS 18H

Mis à jour le 8 septembre 2015 : à Thionville, la maire (LR) Anne Grommerch prend le même engagement. 50 réfugiés seront hébergés dans un immeuble déjà vide, car destiné à être détruit. Deux familles se sont déjà portées candidate à l'accueil. 450 demandeurs d'asile sont actuellement logés par l'Etat à Thionville. Par ailleurs, Nancy, Épinal et Gérardmer ont pris le même engagement.

La maire (LR) de Thionville Anne Grommerch.