Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Polémique : le maire de Rive-de-Gier refuse l'installation de deux familles syriennes dans sa commune

mercredi 4 octobre 2017 à 15:24 Par Bastien Deceuninck et Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire

Jean-Claude Charvin, le maire de Rive-de-Gier (Loire), refuse l'installation de deux familles syriennes dans sa commune. Dans un courrier adressé à la préfecture, il explique que sa ville ne réunit pas les conditions nécessaires à une bonne intégration de ces réfugiés.

Deux familles syriennes doivent être accueillies dans les jours à venir dans le centre de Rive-de-Giers
Deux familles syriennes doivent être accueillies dans les jours à venir dans le centre de Rive-de-Giers © Radio France - Yves Renaud

Rive-de-gier

Jean-Claude Charvin, le maire de Rive-de-Gier (Loire), refuse l'installation de deux familles syriennes dans sa commune. Celles-ci, prises en charge par l'association Habitat et Humanisme, doivent intégrer deux appartements de la ville.

"Pas la mixité souhaitée"

Mais l'élu s'oppose à cette installation. Dans un courrier adressé à la préfecture, il explique que ces familles seraient installées dans un quartier "prioritaire" où la mixité sociale fait défaut. "Ces familles seront logées dans un quartier déjà fortement paupérisé, les enfants seront scolarisés dans un établissement qui montre déjà des difficultés de mixité sociale et le niveau de chômage sur le bassin de vie est important. [...] Au vu de ces difficultés, ces nouvelles familles auront tendance à se rapprocher des résidents ayant le même environnement culturel et cultuel, ce qui ne permettra pas la mixité souhaitée."

"Ces familles seront logées dans un quartier déjà fortement paupérisé, les enfants seront scolarisés dans un établissement qui montre déjà des difficultés de mixité sociale" — Jean-Claude Charvin, maire de Rive-de-Gier

Jean-Claude Charvin estime "plus judicieux d'installer ces familles sur des territoires dont le niveau d'immigration est en dessous de la moyenne nationale et en capacité d'accompagner ces familles dans leur intégration."

Toutes les conditions réunies

Du côté d'Habitat et Humanisme, on explique avoir rencontré la mairie au moins à trois reprises et que toutes les conditions semblent réunies : des équipes de bénévoles et des associations seront présentes pour accueillir les familles. Elles seront d'ailleurs suivies pendant un an dans le cadre d'un programme de l'OFPRA, l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides. Une des deux familles est d'ailleurs d'ores et déjà arrivée dans la commune.

La lettre de Jean-Claude Charvin au préfet de la Loire

Consultez le document en intégralité

  - Aucun(e)
  - Aucun(e)