Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le maire de Saint-Herblain signe une pétition contre le déménagement du centre de cancérologie René Gauducheau

lundi 20 novembre 2017 à 19:43 Par Audrey Dumain, France Bleu Loire Océan

Les patients du centre René Gauducheau, centre de traitement contre le cancer, se sont à nouveau mobilisés ce lundi contre le déménagement de l'établissement sur l'Ile de Nantes. Ils ont recueilli plus de 1 200 signatures dont celle du maire de Saint-Herblain.

Le centre Réné Gauducheau accueille en moyenne 20 000 personnes par an.
Le centre Réné Gauducheau accueille en moyenne 20 000 personnes par an. © Radio France -

Saint-Herblain, France

Le centre de cancérologie René Gauducheau, situé à Saint-Herblain, devrait déménager sur l'Ile de Nantes en 2026. Un transfert qui inquiète de plus en plus de patients. Quatre d'entre eux ont monté un collectif et créé une pétition contre ce déménagement. Elle a déjà réuni plus de 1 200 signatures dont celle du maire de Saint-Herblain, Bertrand Affilé. "Il nous a dit que ça coûterait bien moins cher de faire venir le tramway jusqu'à l'institut, plutôt que de déplacer le centre à Nantes", affirme Anne-Gaëlle Le Cloërec, patiente et secrétaire de l'association.

Difficile d'accès

Les patients contre le transfert dénoncent notamment le mauvais emplacement du futur centre. L'Ile de Nantes est moins facile d'accès en voiture et après une chimiothérapie, difficile de prendre les transports en commun.

Le conseil d’administration de l'ICO, l'Institut de Cancérologie de l'Ouest, qui réunit le centre René Gauducheau et le centre Paul-Papin à Angers, doit donner sa position sur ce transfert le 15 décembre prochain.

Plus de 20 000 personnes sont traitées chaque année au centre de Saint-Herblain.