Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le maire de Toulouse annonce que la crise des gilets jaunes a déjà coûté 2,6 millions d'euros à la ville

jeudi 10 janvier 2019 à 15:32 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie

A l'occasion de ses voeux à la presse, le maire de Toulouse a dressé un premier bilan comptable de la crise des gilets jaunes ce jeudi matin. Jean-Luc Moudenc a additionné les dégâts et les pertes de recettes pour aider les commerces. Il appelle à la fin des violences et au retour du dialogue.

Chaque samedi les manifestations se terminent par des feux de poubelles ou des dégradations de mobilier urbain.
Chaque samedi les manifestations se terminent par des feux de poubelles ou des dégradations de mobilier urbain. © Radio France - Raphaël Cann

Toulouse, France

"2,6 millions d'euros à la charge du contribuable c'est quand même beaucoup". Le maire de LR de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, ne cache plus son exaspération : "De samedi en samedi ces manifestations se terminent toujours par de la violence et des dégradations et c'est le service public qui souffre de tout cela." Les services du Capitole ont fait les comptes, depuis le 17 novembre :

  • Les feux de containers, les dégâts sur la chaussée, les abribus ou le mobilier urbain dégradés se chiffrent à plus d'1,5 million d'euros.
  • Les interruptions de lignes de bus ou de métro, la désaffection du centre-ville par les visiteurs "alors que le mois de décembre est traditionnellement un mois fort" en terme de fréquentation selon Tisséo : 900 000€ de pertes.
  • Les aides pour soutenir les commerçants (parkings gratuits, ristourne de taxes...) : - 450 000€ 

Ce samedi 12 janvier, la mairie organise une réunion de travail avec la fédération des commerçants de Toulouse et le président de la CCI pour chercher d'autres solutions afin d'éviter les fermetures de commerces et soutenir leur activité pendant les soldes. Le maire lance un appel aux Toulousains pour qu'ils "n'achètent pas sur internet et Amazon". 

"Carton jaune" et fin de partie

Pour Jean-Luc Moudenc "le gouvernement a raison d'être ferme". Le maire de Toulouse souhaite un retour au dialogue même si "les Gilets Jaunes sont un carton jaune adressé à tous les gouvernements depuis 30 ans".

"Il faut que les gilets jaunes deviennent responsables et arrêtent de provoquer des manifestations qui débouchent toujours sur la violence et qui rendent inaudible et impopulaire leur propre mouvement. Les femmes ont donné l'exemple avec une manifestation pacifique et bien organisée (dimanche 6 janvier, ndlr) voilà le type d'exemple qu'il faut suivre. J'ai vu aussi que telle ou telle figure des Gilets Jaunes créent leur parti, voilà qui est sain! Qu'aucune revendication ne soit abandonnée mais que nous soyons dans le débat plutôt que la violence". Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse.

Jean-Luc Moudenc admettait toutefois qu'il n'avait pour l'instant aucune information en tant que maire et président de France Urbaine (l'association des grandes villes de France) sur l'organisation du Grand Débat qui débute la semaine prochaine. Il sera reçu par la ministre  de l'aménagement du territoire, Jacqueline Gourault, lundi.