Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Mans : Deux cents personnes pour demander un pavillon pour l'Aquarius

samedi 6 octobre 2018 à 16:45 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Maine

Environ 200 personnes se sont mobilisées ce samedi après midi, devant le théâtre des Quinconces, au Mans. Elles réclament un pavillon pour le navire humanitaire l'Aquarius, qui vient en aide aux migrants en mer Méditerranée.

Environ 200 personnes se sont mobilisées au Mans en soutien à l'Aquarius, le bateau humanitaire affrété par SOS Méditerranée.
Environ 200 personnes se sont mobilisées au Mans en soutien à l'Aquarius, le bateau humanitaire affrété par SOS Méditerranée. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Le Mans, France

Sur la banderole orange, "Sauvons l'Aquarius", écrit en lettres noires. Les manifestants eux aussi arborent cette couleur, celle "des bouées et des gilets de sauvetage" explique SOS Méditerranée. L'association, qui affrète le navire humanitaire avec Médecins Sans Frontières a appelé à des rassemblements partout en France et dans plusieurs villes européennes. 

Deux cents manifestants au Mans 

Depuis que le Panama a retiré son pavillon au bateau, le dernier navire civil à intervenir en mer est bloqué à Marseille et ne peut reprendre ses activités. Au Mans, environ 200 personnes, militants associatifs ou syndicaux se sont rassemblés devant le théatre des Quinconces en soutien avec l'équipage

"On ne peut pas laisser les gens mourir en mer", s'alarme Bernard Lebrun, membre du Réseau éducation sans frontières. "Ce que l'on est en train de faire, c'est un crime, il faut employer les mots. En ne laissant pas repartir l'Aquarius, on va laisser mourir des personnes dans l'anonymat. On interpelle tous les gouvernements européens pour qu'ils délivrent un pavillon et on interpelle aussi la France !"

Selon SOS Méditerranée, plus de 15 000 personnes sont mortes noyées en Méditerranée en quatre ans. L'ONG a également lancé une pétition. Elle a déjà recueilli plus de 200 000 signatures.