Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans : l'espace associatif Gisèle Halimi dédié aux droits des femmes va déménager

-
Par , France Bleu Maine

Installé depuis 2007 à Pontlieue, l'espace Gisèle Halimi du Mans déménagera l'an prochain dans de nouveaux locaux du quartier Libération. De quoi permettre d'accueillir et de guider dans de meilleures conditions les femmes victimes de violences ou en recherche d'information sur leurs droits.

C'est dans cette maison du quartier Libération que le centre va déménager
C'est dans cette maison du quartier Libération que le centre va déménager - capture d'écran

Il devait être entièrement rénové afin de mieux accueillir les femmes victimes de violences ou en recherches d'information. Finalement, l'espace Gisèle Halimi du Mans déménagera, en 2021, dans de nouveaux locaux refaits à neuf au 52 rue du Puits de la chaîne, dans le quartier Libération. Installé depuis 2007 dans une grande maison avenue Félix Geneslay, à Pontlieue, l'espace Halimi souffrait depuis plusieurs années d'un manque de place et d'aménagements pas vraiment adaptés pour permettre un accueil serein et en toute confidentialité. "Quand on a su que les travaux d'extension des locaux actuels étaient finalement impossibles, il y a eu un petit coup d'arrêt, explique Marie-Christine Poupineau, première adjointe en charge des droits des femmes, mais finalement il y a eu cette proposition des services et ce nouveau lieu satisfait tout le monde."

Accueillir les femmes dans de bonnes conditions

Avec ce déménagement, Camille Lambert-Barbet, la présidente de SOS Femmes Accueil 72, l'une des deux associations hébergées à l'espace, fonde l'espoir que ses bénévoles et ses cinq salariés puissent enfin travailler dans de bonnes conditions, au service des femmes : "Actuellement, quand on a des femmes, des enfants, des familles, on ne peut pas faire de l'écoute tout en assurant l'accueil de jour, c'est trop juste, tout est trop mélangé. Demain, on aura un vrai bel accueil de jour avec une cuisine, une salle de bain pour les femmes qui souhaitent se poser pour la journée, et on aura à part des espaces d'écoute où les femmes pourront se confier au calme, de manière confidentielle, ainsi qu'un espace pour les enfants, où ils pourront jouer ou lire des livres pendant que leur maman fait ce qu'elle a à faire."

En 2019, SOS Femmes accueil 72 a reçu 485 femmes. Le CIDFF (Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles), l'autre association hébergée à l'espace Halimi, a elle renseigné plus de 1 500 personnes, dont 381 en matière de violences sexistes ou conjugales. Les travaux du nouvel espace devraient démarrer en février, pour une ouverture prévue en octobre prochain. Une promesse de campagne du maire, Stéphane Le Foll, dont le coût s'élèvera à 310 000 €.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess