Société

Le Mans : les "dames pipi" quittent les toilettes de la République à contre-coeur

Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine jeudi 14 janvier 2016 à 18:44

Les toilettes publiques de la Républiques au Mans
Les toilettes publiques de la Républiques au Mans © Radio France - Ruddy Guilmin

Bye bye Mireille, Valérie et Marie-Françoise... Les trois agents d'entretien ne veilleront plus sur les futures toilettes de la place de la République, entièrement refaites et déplacées un peu plus loin dans le cadre de la rénovation de la visitation. Un grand regret pour elles.

C'est une page qui se tourne place de la République au Mans : les toilettes publiques de la visitation devraient fermer fin janvier... Elles ne disparaîtront pas pour autant puisqu'elles seront rénovées et déplacées quelques mètres plus loin. Mais le plus gros changement, c'est qu'il n'y aura plus personne en permanence pour assurer l'accueil et l'entretien. Mireille (50 ans), Valérie (44 ans) et Marie-Françoise (57 ans) vont quitter leur fonction à contre-cœur car elles adorent leur métier. À une condition tout de même : ne les appelez pas "dames pipi" !

Sur notre bulletin de salaires, il y a écrit "agent d'entretien" ! Pas madame pipi !

Garder propre ces toilettes qui voient passer chaque jour entre 60 et 100 personnes, c'est leur mission. Elles encaissent aussi les 50 centimes des usagers, parfois un peu condescendants. Heureusement souligne Mireille, il y a les gentils habitués : les cantonniers, certaines personnes âgées ou les SDF :

Il y en a un qui s'appelle Ralph. Il vient tous les jours avec son petit chien Teigne, qui vient chercher son petit gâteau. Et bien ça va nous faire mal de ne plus les voir...

Dans ce lieu de passage et de vie unique, Mireille, la plus capée avec 14 ans de service, a tout connu : accidents, bagarres, alcool, drogue, mais aussi franches rigolades : un homme qui se change pour ressortir habillé en femme et même des couples qui viennent s'ébattre.

C'est arrivé une fois un samedi après-midi. Quand le monsieur est sorti il est venu me demander : "On n'a pas fait trop de bruit ?" Je lui ai dit "non, non", mais d'ici j'entendais tout !

Mireille : "Un couple qui est venu faire crac-crac !"

Mais prochainement, les rires de ces dames énergiques et souriantes ne résonneront plus dans les toilettes de la place de la République. Fonctionnaires de la ville du Mans, elles se verront néanmoins proposer un autre poste au sein de la collectivité. 

Reportage : les "dames pipi" de la place de République