Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Le Mans : près de 200 gilets jaunes pour une manifestation très encadrée par les forces de l'ordre

-
Par , France Bleu Maine

Environ 200 personnes ont répondu à l'appel national à manifester au Mans, samedi 9 novembre. A une semaine du premier anniversaire du mouvement des gilets jaunes, très peu portaient ce symbole.

Sur l'ensemble du cortège, seule une dizaine de manifestants portaient un gilet jaune.
Sur l'ensemble du cortège, seule une dizaine de manifestants portaient un gilet jaune. © Radio France - Clémentine Sabrié

Le Mans, France

Seule une dizaine de manifestants a revêtu un gilet jaune dans tout le cortège qui a défilé dans les rues du Mans. Ils étaient presque 200 à répondre à l'appel national à converger au Mans, ce samedi. Certains sont venus de Vannes (56), un autre de Vendôme (41), mais la plupart des personnes présentes étaient sarthoises. 

Du quai de la gare SNCF au centre commercial des Jacobins

Avant de défiler dans les rues du centre-ville, les manifestants ont convergé vers la place des Jacobins. Des gilets jaunes y tenaient un stand pour faire signer la pétition pour organiser un référendum d'initiative populaire (RIP) sur la privatisation d'Aéroports de Paris. Ils ont récolté une vingtaine de signatures. Valérie était en charge de la pétition. "Quelle image on va donner si on est pas capable de signer le RIP ?" s'alarme-t-elle. Pour l'instant, 834 000 signatures ont été comptabilisées, selon les vérifications de Libération, sur les 4 717 396 nécessaires pour la mise en place du RIP. Ce stand devant le cinéma Pathé avait été autorisé par la préfecture. Par contre, la manifestation qui a suivi n'avait pas été déclarée.

La manifestation est passée par un des quais de la gare du Mans, avant de faire demi-tour. - Radio France
La manifestation est passée par un des quais de la gare du Mans, avant de faire demi-tour. © Radio France - Clémentine Sabrié

Le cortège est parti de la place des Jacobins en direction de la gare du Mans, en passant par la préfecture. Plusieurs camions de CRS et véhicules de police étaient garés sur le parvis de la gare. Les gilets jaunes sont passés par un des quais en témoignant leur soutien au personnel de la SNCF. "On sera là le 5 décembre", leur crie un des manifestants. Ce jour-là, trois syndicats de la SNCF ont appelé à une grève nationale, reconductible par tranche de 24 heures. 

De nombreux CRS et policiers étaient mobilisés devant la gare du Mans. - Radio France
De nombreux CRS et policiers étaient mobilisés devant la gare du Mans. © Radio France - Clémentine Sabrié

La manifestation est ensuite passée à travers le centre commercial des Jacobins, sous le regard médusé des commerçants et des acheteurs. Plusieurs boutiques ont baissé leur rideau, le temps que les manifestants sortent. En marge du cortège, cinq street medics veillait au bon déroulement de la manifestation. Parmi eux, Isabelle. Elle vient aux manifestations des gilets jaunes depuis les début du mouvement "parce que rien n'a changé". "Le carburant est toujours aussi cher, la vie est toujours aussi chère et les salaires n'augmentent pas", constate-t-elle.

Tout le long de la manifestation,  il n'y a pas eu d'interpellation ou d'accrochage avec les forces de l'ordre. La police estime qu'elle s'est "bien passée".

Choix de la station

France Bleu