Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Mans : quarante policiers réunis devant le commissariat pour une minute de silence

-
Par , France Bleu Maine

Une quarantaine de policiers s'est réunie ce mardi midi devant le commissariat du Mans, pour une minute de silence en l'honneur de leur collègue mort lundi après avoir été fauché par un fourgon, dans le Rhône.

Une quarantaine de policiers s'est réunie ce mardi midi devant le commissariat du Mans.
Une quarantaine de policiers s'est réunie ce mardi midi devant le commissariat du Mans. © Radio France - Simon Soubieux

Le Mans, France

Une quarantaine de policiers s'est réunie ce mardi, à midi, devant le commissariat du Mans, pour une minute de silence en l'honneur de leur collègue de la sûreté départementale du Rhône mort ce lundi après avoir été percuté par un fourgon. 

Plusieurs syndicats policiers, dont Alliance et Unsa-police, appelaient depuis ce lundi soir à des rassemblements "silencieux" et "sans prise de parole" devant les sites de la police nationale ce mardi à midi, et à 21 heures. 

Après la minute de silence, la déléguée départementale du syndicat Alliance dans la Sarthe, Ana Berthe, a dénoncé au micro de France Bleu Maine "les deux fléaux de la police aujourd'hui, à savoir l'impunité des gens qui s'en prennent aux fonctionnaires de police, mais également le mal-être grandissant dans la police, qui pousse nos collègues à des actes comme le suicide." Le dernier en date, ce lundi, au centre de rétention administrative de Rennes. La déléguée départementale d'Alliance appelle les pouvoirs publics à "se poser les bonnes questions" et à "bouger". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu