Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Mans : un projet d'école musulmane, la première en Sarthe

lundi 23 avril 2018 à 4:18 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Maine

L'association ASR souhaite créer une école confessionnelle musulmane, au Mans ou à Allonnes. Si pour l'instant l'établissement est encore à l'état de projet, l'association recherche un local et des professeurs.

Ce samedi 21 avril, l'ASR organisait une kermesse à la maison pour tous Jean Moulin pour faire connaître le projet d'école Musulmane.
Ce samedi 21 avril, l'ASR organisait une kermesse à la maison pour tous Jean Moulin pour faire connaître le projet d'école Musulmane. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Le Mans, France

Ce pourrait être la première école musulmane des Pays de la Loire. L'association ASR, basée au Mans, cherche à créer une école confessionnelle. Aujourd'hui, il existe un peu plus de 90 établissements privés musulmans en France, la grande majorité à Paris et dans le nord de la France. 

A l'initiative de ce projet d'école mancelle, Siriman Sisoko, arrivé en Sarthe il y a quelques années. Le président de l'association souhaite s'inspirer de projets qui ont fonctionné en Région parisienne. "S'est posée la question de comment exister, ou bien comment vivre notre foi, comme nous souhaitons la vivre, sans avoir à se cacher ou se justifier, c'est comme cela que l'idée est venue", explique Siriman Sisoko. 

Un projet encore à définir

Pour l'instant, rien n'est bien finalisé reconnait le président de l'ASR. "On vient plus avec une proposition qu'avec un véritable projet. De vie sociale entre les gens du Mans, et pas spécialement les musulmans. On veut consulter toute la communauté mancelle, et savoir dans un premier temps ce qu'elle en penserait. Est-ce que ce serait bien accueilli d'avoir une école confessionnelle musulmane ? On sait qu'il en existe des catholiques, des juives, pourquoi ne se poserait on pas la question d'avoir une école musulmane ?"

De même sur le programme des enseignements, confie Siriman Sisoko : "On pose les premières pierres, on aura tout le temps de développer la partie pédagogique, cultuelle et culturelle, mais cela se dessine petit à petit. "

Pédagogie Montessori et enseignement religieux à la carte

L'association est à la recherche d'un lieu, au Mans et à Allonnes, et démarche des professeurs pour tenir les classes. Elle a reçu plusieurs dossiers de candidatures.  Au programme, une pédagogie à la Montessori, un enseignement religieux facultatif, et des classes en effectifs réduits. Le vice président de l'association , Florian Galloyer, l'assure le but n'est pas de s'opposer au modèle de l'Education Nationale. "Le système actuel est bien, après, au niveau du Halal à la cantine, on ne peut pas l'imposer à l'Etat alors que c'est un pays laïc, donc cela répondrait déjà à cela."

Cette proposition séduit Youssef, papa de trois enfants. Cette école serait "un cadre qui permet de donner les meilleurs outils à nos enfants. Puis, il y aussi le côté religieux, ça fait un peu peur d'utiliser ce terme là, surtout dans ces temps là, mais je sais ce qu'est l'Islam, et je vois l'opportunité réelle qu'il y a derrière."

L'école n'ouvrira pas ses portes avant la rentrée 2019. Elle sera hors contrat avec l'Etat et ne recevra pas de financements publics, mais pourra demander à passer sous contrat au bout de cinq ans d'existence, ce qui permettrait de soulager la charge de la scolarité, les professeurs étant rémunérés par l'Etat.