Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Le Mans : une cinquantaine de gilets jaunes bloquent l'accès au dépôt pétrolier

lundi 3 décembre 2018 à 4:37 - Mis à jour le lundi 3 décembre 2018 à 11:53 Par Jérôme Collin, France Bleu Maine

Une cinquantaine de gilets jaunes sont regroupés devant le dépôt pétrolier de la zone industrielle sud du Mans, ce lundi matin. Ils en bloquent l'accès depuis dimanche soir. Ils ont installé des palettes pour empêcher la circulation.

Les gilets jaunes bloquent l'accès au dépôt pétrolier du Mans
Les gilets jaunes bloquent l'accès au dépôt pétrolier du Mans - DR

Le Mans, France

Les gilets jaunes sarthois avaient annoncé une action pour ce début de semaine. Environ 200 d'entre eux se sont réunis dimanche 2 décembre pour bloquer l'accès au dépôt pétrolier, situé dans la zone industrielle sud du Mans. Ce lundi midi, ils étaient encore une cinquantaine de gilets jaunes présents sur zone. Ils ont installé des palettes, allumé des feux pour tenir leur campement le plus longtemps possible.

Les gilets jaunes déterminés à rester sur place

Deux camions ont été bloqués par les gilets jaunes ce lundi matin. "On arrive à faire en sorte de garder ce dépôt. _On va se relayer pour le garder pourquoi pas pendant une semaine ou deux_. Au fur et à mesure, les gens essaient de se fédérer, de ne faire qu'un en Sarthe. Parce qu'à un moment, il y a eu trop de divisions, on s'éparpillait", témoigne un gilet jaune sur place.

Pas d'intervention de la police

L'opération s'est déroulée dans le calme. La police n'est pas intervenue sur place pour les déloger.

Dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 novembre, environ 300 gilets jaunes s'étaient rassemblés aux abords du dépôt pétrolier. La police était sur place. Des heurts avaient éclaté avec les forces de l'ordre. Des projectiles avaient été lancés contre les policiers.