Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans va rénover ces terrains de foot synthétiques

-
Par , France Bleu Maine

Le conseil municipal du Mans a voté le projet de rénovation de ces terrains synthétiques de football. Une première enveloppe de 2 millions d’euros est débloquée pour remettre en état 3 des 9 terrains de la ville.

Nordine Arik, maire adjoint aux sports de la ville du Mans au Stade des Bruyères
Nordine Arik, maire adjoint aux sports de la ville du Mans au Stade des Bruyères © Radio France - Julien JEAN

2 ans après les révélations du magazine So Foot sur la toxicité du SBR, ces granulés noirs de pneus recyclés parsemant ces terrains synthétiques et qui seraient cancérigènes, la ville du Mans s'est décidée à rénover ses équipements. Une première enveloppe de 2 millions d'euros a été votée lors du dernier conseil municipal. Cela va permettre de refaire dans un premier temps 3 des 8 terrains synthétiques concernés (le 9ème, construit récemment ne pose pas problème).

Le premier sera le Stade des Bruyères (près du lycée sud), ne pouvant plus accueillir de matchs officiels depuis son déclassement en 2019 par la Fédération Française de Football. Suivront ensuite celui du Gazélec et celui du Stade Auguste Delaune à l'université.

Outre le mauvais état général de ces terrains synthétiques augmentant le risque de blessures pour les pratiquants, ce qui pose également problème ce sont ces billes noires servant de substitut à la terre et dont des études américaines ont montré qu’elles contiendraient 200 substances toxiques (arsenic, plomb, résidus d’hydrocarbures).

L'utilisation du SBR pour les futurs terrains pas totalement écartée

« C’est une urgence. Il y a nécessité de rénover quand on regarde aujourd’hui l’état des terrains. C’est une cata ! En terme de sécurité que ce soit pour les associations sportives ou les lycées, ce ne sont pas des lieux d’entrainement » explique Nordine Arik, maire adjoint aux sports. « Personnellement, je ne veux prendre aucun risque. Aujourd’hui, on cherche la matière la plus adaptée à la pratique sportive et qui permette que de préserver la santé des Manceaux et Mancelles ».

Pour trouver une solution, Nordine Arik s'est rendu à Marseille et à La Ciotat voir d'autres terrains synthétiques. 3 choix possibles : des noyaux d'olives concassés, un mélange noix de coco - liège et le liège. « Les terrains en liège, c’est le top. Mais à la tonne, c’est 10 fois plus cher que le SBR ». L'utilisation du SBR n'est pas encore totalement exclue par la ville du Mans. Elle se donne 15 jours pour choisir la matière de ses futurs terrains synthétiques.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess