Société

Le marché de Noël d'Arras scruté par la répression des fraudes

Par Lise Verbeke, France Bleu Nord vendredi 23 décembre 2016 à 6:52

Les inspecteurs ont vérifié quelques chalets de manière inopinée.
Les inspecteurs ont vérifié quelques chalets de manière inopinée. © Radio France - Lise Verbeke

Deux inspecteurs de la Direction départementale de protection de la population(DDPP) ont arpenté jeudi les allées du marché de Noël d'Arras. Ils ont vérifié que les normes d'hygiène pour la nourriture et de sécurité pour les jouets sont respectées.

"Bonjour, je suis un client un peu particulier, je suis de la DDPP, direction départementale de protection de la population, je viens vérifier que tout est aux normes!". Jacques Thellier sort sa carte d'inspecteur pour le prouver. Il s'est arrêté dans un chalet qui prépare des plats cuisinés, le commerçant vient des Vosges. L'inspection démarre, Jacques Thellier sort son thermomètre. Les frigos sont à la bonne température, mais très vite, les choses se gâtent. "Est-ce que vous conservez les étiquettes d'origine de vos produits pour la traçabilité ?", lui demande l'inspecteur. Le commerçant ne les a pas, il le reconnait, même si c'est obligatoire.

Jacques Thellier contrôle la température des plats cuisinés.  - Radio France
Jacques Thellier contrôle la température des plats cuisinés. © Radio France - Lise Verbeke

Jacque Thellier vérifie également la température de tous les plats cuisinés, les pâtés lorrains, les choucroutes. Ils sont à 11 degrés, dans la législation, ils devraient être à 3 degrés maximum. L'inspecteur constate l'infraction, le commerçant recevra une amende dans les prochains jours, elle peut aller jusqu'à 1500 euros. Cette inspection surprise ne passe pas très bien pour le commerçant, "c'est un marché de Noël, c'est pas possible de tout vérifier, c'est pas comme un restaurant où l'on peut conserver les produits comme il faut".

Les inspecteurs vérifient également que les jouets sont aux normes CE.  - Radio France
Les inspecteurs vérifient également que les jouets sont aux normes CE. © Radio France - Lise Verbeke

Les inspecteurs vérifient donc les normes d'hygiène dans les chalets qui vendent de la nourriture, mais aussi les chalets qui vendent des jouets. Marie-Claude Favigny inspecte les poupées d'une commerçante. Elle les tourne dans tous les sens, pour vérifier l'étiquette d'abord, pour voir si la norme européenne CE est bien là. Elle regarde également les coutures, si elles sont suffisamment solides, mais aussi les yeux, s'ils tiennent bien pour que les enfants ne puissent pas les avaler.

A lire aussi : Le marché de Noël d'Arras comme vous ne l'avez jamais vu