Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le MEETT pourrait servir de vaccinodrome à Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

INFO FRANCE BLEU - C'est une piste sérieuse sur laquelle travaillent les autorités en Haute-Garonne. Le MEETT, le nouveau parc des expositions, inauguré à l'automne dernier au nord de Toulouse, pourrait devenir l'un des 35 centres de vaccination géants annoncés par le ministre de la Santé lundi.

Le Meett, encore en chantier ici en novembre 2019.
Le Meett, encore en chantier ici en novembre 2019. © Maxppp - Michel Viala

Ce ne sera pas le stade Ernest-Wallon. Déjà utilisé dans le cadre d'opérations éphémères de vaccination, comme lors du premier week-end de mars, l'enceinte rugby des Sept Deniers ne sera pas l'un des vaccinodromes annoncés par Olivier Véran, c'est une certitude.

Un "drive" géant  ?

En revanche, d'après nos informations, le MEETT, le nouveau parc des expositions et centre de conventions de la métropole de Toulouse, situé à cheval sur les communes d'Aussonne, Beauzelle et Blagnac, pourrait servir dès le mois d'avril de centre de vaccination géant en Haute-Garonne. Le MEETT s'étend sur une superficie de 55 hectares, avec un parking de 5.000 places, un parc d'expositions de 40.000 mètres carrés et un centre de convention de 15.000 mètres carrés.

Par ailleurs, le MEETT pourrait servir de "drivodrome", autrement dit de drive géant, laissant les futurs vaccinés arriver en voiture et se diriger à pied simplement dans un box individuel sans avoir à croiser physiquement les autres personnes.

L'ARS n'a pas donné d'information concernant les lieux choisis avec les préfectures et les départements pour ces vaccinodromes. Ils doivent être opérationnels courant avril, voire en mai.

Dans un premier temps ce sont bien les grandes agglomérations qui seront visées, donc Toulouse et Montpellier. L'ARS confirme que la plupart des vaccinodromes seront des lieux clos. Ces centres géants pourront vacciner jusqu'à 2.000 personnes par jour.

Augmentation des capacités des centres de vaccination existants

Toujours à Toulouse, quartier Compans-Caffarelli, le centre des congrès Pierre-Baudis peut lui aussi devenir vaccinodrome, l'hypothèse n'est pas exclue. Mais il sert déjà actuellement de centre de vaccination, avec une capacité d'environ 400 doses injectées par jour. Il pourrait connaitre dans les prochaines semaines une nouvelle dimension.

Avec son chapiteau démontable côté Jardin de l'Europe, le centre des congrès pourrait accueillir vingt box individuels, au lieu des huit actuels. Ce sont alors autour d'un millier de personnes qui pourraient être vaccinées chaque jour à Pierre-Baudis.

200.000 doses par semaine début avril

Cela correspondrait à la logique exprimée par le chef de l'Etat ce mardi sur une montée en cadence des injections. En Occitanie, l'ARS confirme que les livraisons de vaccin vont augmenter de manière exponentielle dans les prochaines semaines.

Rien que concernant le vaccin Pfizer-BioNtech, l'Occitanie reçoit cette semaine 100.000 doses, deux fois plus que début février. Ce sont 200.000 doses hebdomadaires qui sont attendues dans la région début avril, et 275.000 début mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess