Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le ministère de l'Intérieur refuse un titre de séjour à Ivan, un jeune Albanais menacé d'expulsion à Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Le ministère de l'Intérieur a refusé à Ivan, menacé d'expulsion à Mayenne, un titre de séjour à titre exceptionnel. Le député socialiste Guillaume Garot avait alerté Gérald Darmanin sur le cas du jeune Albanais. En vain.

Lors d'une mobilisation en Mayenne en faveur d'Ivan, un jeune Albanais de 22 ans menacé d'expulsion
Lors d'une mobilisation en Mayenne en faveur d'Ivan, un jeune Albanais de 22 ans menacé d'expulsion © Radio France - G.Treille

Incompréhension, injustice, "c'est dégueulasse" disent même ses amis du lycée. Mercredi 15 janvier, entre 100 et 150 personnes s'étaient rassemblées devant la Préfecture de la Mayenne pour exiger la régularisation d'Ivan, un Albanais de 22 ans qui vit, avec ses parents et son petit frère, à Mayenne. Un jeune homme parfaitement intégré titulaire de deux CAP, assure Réseau Education Sans Frontières, le collectif qui avait organisé la mobilisation.

Une délégation avait été reçue en Préfecture. Après plus d'une heure de réunion, la nouvelle était tombée comme un couperet. Les services de l'Etat, s'appuyant sur plusieurs décisions de justice, étaient dans l'incapacité de régulariser Ivan. Sans titre de séjour, il est désormais considéré comme clandestin. 

Le député socialiste de la Mayenne, Guillaume Garot, avait écrit au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin pour l'alerter sur le cas d'Ivan : "Cette situation suscite une grande émotion en Mayenne où un mouvement de solidarité s'est créé pour lui, ses stages en entreprises ont donné pleine satisfaction. Plusieurs chefs d'entreprises ont souhaité l'embaucher à l'issue de ses études". Guillaume Garot avait demandé à Gérald Darmanin de délivrer au jeune homme, à titre exceptionnel, un titre de séjour.

"Une suite favorable ne peut être réservée à la requête"

Le parlementaire mayennais a reçu il y a quelques jours la réponse du ministère de l'Intérieur, un courrier du directeur du cabinet de Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté. Réponse négative. Ivan n'obtient pas de titre de séjour à titre exceptionnel : "Célibataire, sans enfant, il n'est pas établi qu'il soit dépourvu de toute attache dans son pays d'origine. La détention d'un CAP n'est pas de nature, à elle seule, à justifier une admission au séjour à titre exceptionnel ou humanitaire", peut-on lire dans cette lettre que France Bleu a consultée. 

Le ministère de l'Intérieur explique, par ailleurs, qu'Ivan aura la possibilité de "faire une demande de visa long séjour afin de venir travailler en France", une fois seulement reparti dans son pays d'origine, l'Albanie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess