Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le ministre de l'Education nationale prend le pouls des colonies de vacances en Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

Une visite aux airs de vacances pour Jean-Michel Blanquer en Dordogne ! Le ùinistre de l'Education nationale et de la Jeunesse a choisi de visiter le centre de vacances "Les Roches Enchantées" à Excideuil pour faire la promotion des "bonnes pratiques" en colonie.

Jean-Michel Blanquer a visité le centre de vacances des "Roches Enchantées" à Excideuil et échangé avec les enfants et les animateurs.
Jean-Michel Blanquer a visité le centre de vacances des "Roches Enchantées" à Excideuil et échangé avec les enfants et les animateurs. © Radio France - Noémie Philippot

Excideuil, France

Il y avait beaucoup de gendarmes au centre de vacances "Les Roches Enchantées" à Excideuil ce samedi 3 août. Les animateurs et les enfants ont reçu la visite de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse. Ce centre appartient à la ville de Gentilly (Val-de-Marne) et prend vie l'été grâce à l'association Vacances Voyages Loisirs, spécialisé dans le tourisme social et solidaire

Les enfants y séjournent 14 jours. Au programme : équitation, danse, piscine et découverte de la Dordogne. La majorité d'entre eux ne pourrait pas partir en vacances sans cette colonie proposée par leur ville. Les parents payent entre 6,5 et 70% du coût total du séjour, en fonction de leur quotient familial. 

Ce samedi matin, Jean-Michel Blanquer s'est donc prêté au jeu de la colonie, en visitant les installations, échangeant avec les enfants et les animateurs et même en participant de plus ou moins près aux activités : il a eu droit à quelques éclaboussures au bord de la piscine et a un petit tour de paddock poney en main

C'est un enjeu social puisque ça permet à des enfants de tous les milieux de venir dans ces colonies de vacances." Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse.

Le verdict, sans être surprenant, est unanime : tous les enfants arborent un grand sourire. L'équitation, c'est une grande première, la vie à la campagne aussi. Mais Jean-Michel Blanquer l'assure il y a "moins d'enfants dans les colonies aujourd'hui." Or, "c'est un enjeu social puisque ça permet à des enfants de tous les milieux de venir dans ces colonies de vacances. Je tiens à faire la promotion des bonnes pratiques en matière de colonie, comme c'est le cas ici, donc _nous voulons un rebond des colonies de vacances_."

Vivre ensemble et avoir un contact avec la nature

Pour cela, "il est normal de les moderniser avec des activités qui font envie aux enfants" affirme le Ministre, et d'ajouter "mais en même les temps les besoins éternelles des enfants existent toujours : de jouer à plusieurs, d'être en équipe, d'avoir ce contact avec la nature, si essentiel de nos jours." 

Sur la question des moyens financiers, Jean-Michel Blanquer passe rapidement, en parlant simplement de "l'union des collectivités locales, des associations, des comités d'entreprises et de l'Etat" pour qu'il y ait les moyens "qui permettent notamment aux familles les plus défavorisées de bénéficier des colonies de vacances."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu